La tétine, allié ou ennemi ? 

Quoi de plus mignon qu'un enfant, sereinement endormi, tétine à la bouche. On le sait, ils sont à croquer. Mais, le petit outil magique qui met fin aux caprices se retrouve souvent au cœur des débats : bonne ou mauvaise idée ? Est-ce que cela déforme le palais ou perturbe la pousse des dents ? Provoque-t-elle de l'aérophagie ? Beaucoup de questions sans jamais vraiment avoir de réponse. 

La succion, un besoin naturel chez l'enfant

Il n'y a aucun mal à donner une tétine à un enfant, même au plus jeune âge. Le besoin de succion est un besoin naturel chez les petites têtes blondes, leur permettre d'assouvir ce besoin, c'est éloigner les éventuelles frustrations. De plus, il a été prouvé que ni le pouce ni la tétine ne provoque de l'aérophagie chez les bébés. 

La tétine, une véritable aide pour l'allaitement

La tétine est préconisée par les pédiatres chez le nourrisson de plus d'un mois pour que l'allaitement se passe parfaitement bien. La tétine va également l'aider à se sentir mieux, à le rassurer et lui permettre de s'endormir plus rapidement. Une fois l'enfant dans les bras de morphée, vous n'aurez plus qu'à retirer la tétine - si vous le souhaitez. 

La seule préconisation, vérifier qu'elles sont bien homologuées et qu'elles ne font courir aucun risque aux bébés. 

Certains pédiatres mettent cependant en garde les parents, la tétine ne doit pas devenir la seule solution pour calmer les pleurs et l'agitation. Il est essentiel de comprendre les besoins du bébé avant de se ruer sur "la tototte". L'objectif n'est pas de le rendre accro à la tétine. La plupart des enfants abandonnent la susu entre 6 et 9 mois, dès que l'intérêt pour le monde extérieur commence à s'éveiller. 

Enjoy,

Les Éclaireuses