Comme un air de "Retour vers le futur", les voitures volantes sont enfin devenues une réalité. Préparez-vous, car le ciel de Paris pourrait accueillir de nouveaux visiteurs. 

L'Aéroport de Paris (ADP) et la RATP, associés avec Choose Paris Région (agence de promotion internationale de l'Île-de-France) ont annoncé que des taxis volants effectueront leur premier vol d'essai en juin 2021.

Les taxis volants sont en réalité des "eVTOL", des véhicules électriques à décollage vertical, à mi-chemin entre le drone et l'hélicoptère en moins bruyant et moins polluant. 

Les prototypes de taxis volants seront testés dans l'aérodrome de Pontoise

L'objectif de ce premier vol d'essai est de pouvoir par la suite présenter le taxi volant en conditions réelles pour les JO 2024. L'ADP a choisi comme lieu d'expérimentation l'aérodrome de Pontoise où trente partenaires ont été retenus afin de tester leur taxi volant. Le premier à pouvoir tester son véhicule est Volocopter.

On retrouve également de grands groupes comme Air France, Dassault, Safran, Thalès, aux côtés de start-up spécialisées qui présenteront des véhicules volants pour le transport de personnes et pour le transport de marchandises.

"Un service de type VTC premium"

Le directeur général d'ADP, Edward Arkwright, souhaite démontrer que ces véhicules fonctionnent et possèdent de réels avantages comme "un bruit très fortement diminué, un moyen de transport décarboné, un coût de maintenance et d'infrastructure plus bas et offre de valeur relativement forte sur le gain de temps."

Pour Marie-Claude Dupuis, directrice de l'innovation à la RATP, les taxis volants pourraient être "un service de type VTC premium, pour des courses urgentes". Cela permettrait d'imaginer une liaison directe Roissy-La Défense en 15 minutes. Les taxis volants pourraient être disponibles à la commercialisation à partir de 2030. 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

visuel d’un « eVTOL » à Paris, Istock
visuel d’un « eVTOL » à Paris, Istock