À l'arrêt quasi total depuis presque une année, les mariages devraient reprendre normalement dès le 19 mai, c'est en tout cas le compte rendu du protocole dévoilé lundi aux professionnels du secteur du mariage. Les salles de réception devraient pouvoir rouvrir normalement à partir du 19 mai, certaines règles sanitaires devront cependant être respectées. 

Au début, seulement 35% de la jauge maximale sera acceptée en intérieur et en extérieur

Du 19 mai au 9 juin, les salles seront autorisées à accepter seulement 35% de leur capacité totale pour les évènements. Cette règle est valable pour les lieux en intérieur, chapiteaux compris, mais aussi pour les extérieurs. Les tests PCR et les vaccins ne seront pas obligatoires pour les invités, cependant, il ne sera pas possible de proposer un repas assis en intérieur lors de la première période de reprise d'activité.

Dès le 9 juin, il sera possible d'accueillir plus de personnes

Courant du mois de juin, la jauge maximale tolérée passera de 50% en intérieur et 65% en extérieur. Les repas assis en intérieur seront de nouveau autorisés et les différentes mesures préventives devraient s'assouplir petit à petit. Un retour à la normale en jauge pleine et sans restrictions sera possible dès le 30 juin.

Qu'en est-il du couvre-feu ? 

La question du couvre-feu reste cependant en suspens, il sera fixé à 21h le 19 mai et à 23h le 9 juin. Une levée totale du couvre-feu est attendue pour le 30 juin. Pour le moment, le gouvernement n'a pas décidé si les mariages étaient un motif dérogatoire au couvre-feu. Les restrictions n'étant valables que pour les déplacements, il serait, en théorie, tout à fait possible de pousser la fête jusqu'au bout de la nuit si les convives étaient amenées à tous dormir sur place. 

Ces levées de restriction risquent de provoquer des embouteillages dans les salles de réception. Le secteur s'attend à une explosion des réservations et les listes d'attente sont déjà pleines jusqu’en 2022. La France devrait donc être à la fête après une année de privation !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : mariage, covid, société