Lundi matin, s’est tenue une réunion de crise avec Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, et Olivier Véran, ministre de la Santé pour discuter avec les représentants des artisans et des commerçants de l’éventualité d’autoriser l’ensemble des commerces à ouvrir au début du mois de décembre. 

La situation est réévaluée dans les hautes sphères de l’état depuis la demande du président de l’union des artisans et des commerçants qui demande expressément un recourt sur la fermeture obligatoire pour empêcher de nombreux commerces de mettre la clé sous la porte. 

Le gouvernement a annoncé qu’il pourrait consentir à la réouverture, mais seulement sous certaines conditions. Ont été évoqués un renforcement des mesures sanitaires, une obligation de prise de rendez-vous pour les professions du type coiffeurs ou esthéticiennes, réduire le nombre de clients possible dans les magasins… Autant de mesures qui assureraient la sécurité des Français tout en leur permettant d’effectuer leurs achats de Noël. 

Il a aussi été évoqué la possibilité de repousser les promotions du Black Friday. Si les commerces venaient à rouvrir le 1er décembre, cette opération commerciale pourrait avoir lieu le vendredi 4 décembre. Le but de la manœuvre ? Éviter d’offrir un monopole total aux géants d’Internet. La priorité est, aujourd’hui, d’éviter une catastrophe économique et d’essayer de sauver un maximum de petits commerces.

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement