Hospitalisé depuis le 14 septembre, l'ancien président, à la tête du pays de 1974 à 1981, s'est éteint hier soir, mercredi 2 décembre, à l'hôpital Georges Pompidou à Paris. 

À son élection, dans les années 70, VGE se voulait représentant de la modernité et d'un souffle nouveau pour le pays. Il est longtemps resté le plus jeune président jamais élu à la tête du pays, Emmanuel Macron lui a volé sa place en 2017, il n'a que 48 ans à l'époque et se retrouve à la tête d'un pays qui subit la fin des 30 glorieuses et les révoltes de mai 68. 

À la tête de nombreuses réformes progressistes, VGE fera évoluer la France dans le bon sens avec quelques lois devenues aujourd'hui symboles de notre pays. Parmi elles, on retiendra la baisse de majorité à 18 ans et (surtout) la dépénalisation de l'avortement, un texte brillamment porté par Simone Veil, à l'époque ministre de la Santé. Il réformera également l'éducation en France avec la réforme Haby ou encore le divorce, qui ne sera plus "pour faute", mais "par consentement mutuel". 

Brillant communicant, certaines de ses apparitions resteront historiques : son arrivée à l'Élysée à pied, sa chaise laissée vide lors de sa dernière allocution... Valéry Giscard d'Estaing a résolument bousculé la politique française. 

Il laissera sa place à François Mitterrand en 1981. 

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : covid