Mercredi soir, Emmanuel Macron a annoncé ce que chacun redoutait : le reconfinement. S'il s'agit d'un nouveau coup dur pour les Français, celui-ci se veut malgré tout plus souple qu'en mars dernier.

Les écoles, notamment, resteront ouvertes pour éviter que certains élèves ne décrochent, comme cela avait été le cas lors du premier confinement. « Le confinement du printemps dernier a accru dangereusement le risque de décrochage scolaire, et notamment pour les enfants les plus défavorisés », a insisté Jean Castex.

En revanche, précise Jean Castex ce jeudi à l'Assemblée nationale, « dès la rentrée de lundi, le protocole sanitaire sera adapté et renforcé pour assurer la protection de tous : les enfants, les enseignants, les parents d’élèves. Conformément à l’avis que nous a transmis hier le Haut Conseil de Santé publique, le port du masque sera étendu aux enfants du primaire dès l’âge de 6 ans. »

Cette extension du port du masque obligatoire aux enfants à partir de 6 ans était réclamée depuis longtemps par certains scientifiques. Fin août, un collectif de professionnels de santé avait jugé dans une tribune publiée que « l’école n’est pas prête pour la rentrée » et proposait notamment d'instaurer le port du masque obligatoire dès l'école primaire.

Plus tôt dans la matinée, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer avait déjà évoqué quelques pistes. « Autant que possible, ce sont les professeurs qui se déplaceront » d’une classe à l’autre pour que les élèves restent, eux, au même endroit et « les mesures d’hygiène et d’aération sont renforcées », a-t-il notamment détaillé.

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement