Si le grand méchant loup était souvent la victime finale des contes de fées, sachez que plus aucun mal ne lui sera fait, puisqu'il s'agit désormais d'une espèce protégée ! 

Eh oui, c’est officiel, le loup est une espèce protégée au niveau international, et ce, où qu’il se trouve et même s’il approche de zones habitées par des humains. En effet, jeudi 11 juin, la Cour de justice de l’Union européenne a apporté des précisions en ce qui concerne la protection des loups.

De plus, ils ne pourront plus être capturés ni transportés sauf en cas de dérogation de l’autorité nationale. Une décision qui a été prise suite à une affaire en 2016 où un loup avait été capturé en Roumanie car il s’approchait trop près d’une maison. Fort heureusement, la bête avait réussi à s’enfuir et avait rejoint la forêt.

Il faut savoir que le loup vit dans une aire de répartition naturelle, c’est-à-dire une zone qui présente des éléments physiques ou biologiques essentiels à la vie et reproduction de l’animal. Le loup a dû s’adapter au développement de l’homme et à sa présence dans son milieu naturel comme les forêts.

« Un loup errant à proximité ou dans des établissements humains, traversant ces zones ou se nourrissant de ressources produites par l’homme, ne peut pas être considéré comme un animal qui a quitté son aire de répartition naturelle, et est donc toujours protégé », déclare l’Union européenne.

Cette loi sera donc mise en place pour la protection des animaux, qui suit la directive Habitats adoptée en 1992 protégeant déjà 200 types d’habitats et plus de 1000 espèces.

Une bonne nouvelle pour nos amis les loups qui, en Europe, rappelons-le, ne sont seulement que quelques milliers.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement