À une semaine de la levée du confinement, l'inquiétude se fait entendre. L'exécutif doute de pouvoir atteindre le seuil de 5000 cas quotidiens initialement évoqués par le chef de l'État lors de sa dernière allocution. Bien que les chiffres soient en baisse (selon CovidTracker, le nombre de cas positifs en France a baissé de 13% par rapport à la semaine dernière. Le 7/11, nous étions à 8250 cas positifs sur le territoire), les contaminations ne diminuent pas assez vite pour permettre d'affirmer que nous avons réellement réussi à enrayer l'épidémie.

 

"Malgré tous nos efforts, nous sommes toujours face à un risque élevé de rebond épidémique", déclarait, ce lundi, le directeur de la Santé Jérôme Salomon.

 

Les regards se tournent maintenant vers le 15 décembre. Pourrons-nous, oui ou non, avoir droit à un assouplissement des restrictions ? Un conseil de défense devrait se tenir mercredi matin pour étudier de nouvelles pistes et permettre de déconfiner tout en maintenant un seuil de sécurité optimum. Plusieurs pistes devraient être évoquées, parmi lesquelles : un avancement du couvre-feu à 17 heures, un report de l'ouverture des cinémas et des théâtres, un maintient des attestations de déplacement ou encore un Nouvel An soumis au confinement. 

Les réponses devraient être apportées par le Premier ministre lors du traditionnel point sanitaire du jeudi. La France est donc toujours en train de revoir sa copie, alors que les premières vaccinations ont d'ores et déjà commencé chez nos voisins les Anglais.

Les Éclaireuses