Le coronavirus continue de semer la panique dans le monde entier.

Et cette fois-ci, elle sévit dans les aéroports des États-Unis. En effet, les nouveaux contrôles de dépistages mis en place pour arrêter la propagation du coronavirus aux USA ont provoqué des mouvements de foule jamais enregistrés auparavant dans plusieurs aéroports du pays.  

Donald Trump, le président américain, a annoncé mercredi dernier l’interdiction d’entrée sur le sol des États-Unis à toute personne ayant séjourné deux semaines auparavant dans les pays européens liés à la zone Schengen et sera également étendue aujourd’hui au Royaume-Uni et à l’Irlande.

Les citoyens américains sont quant à eux autorisés à revenir sur leur lieu de résidence (où ils devront rester en quarantaine), mais ne peuvent transiter que par les 13 aéroports où ont été mis en place les contrôles sanitaires.

Avec un afflux très important, le chaos a alors gagné, depuis samedi, les aéroports du pays et les passagers se retrouvent agglutinés les uns à côté des autres, ne pouvant donc pas respecter les recommandations sanitaires sur la distanciation sociale. Après 4 heures d’attente pour le passage des douanes, près de 6 heures étaient requises pour récupérer sa valise à l’aéroport de Chicago. Il en était de même à New York et Dallas.

Selon les derniers chiffres, dimanche 15 mars, près de 3500 cas ont été officiellement déclarés aux États-Unis ainsi que 65 morts.

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : News divertissement