Si l’ONU avait déjà rappelé à l’ordre la Somalie qui souhaitait un âge minimum pour autoriser les mariages entre les enfants et les adultes, cela n’a pas empêché qu’un nouveau projet de loi voit le jour.

En effet, ce dernier pourrait permettre le mariage « des petites filles une fois que leurs organes sexuels seraient mûrs ». Autrement dit une légalisation du mariage des adolescentes dès leur puberté vers l'âge de 12 ou 13 ans. Le mariage forcé serait ainsi autorisé tant que la famille donne son consentement

Une décision alarmante qui provoque un énorme tollé mais également de la colère chez ceux qui luttent pour l'amélioration des conditions de vie des enfants ainsi que chez les militants des droits des femmes.

La Somalie s’apprête donc à faire un énorme pas en arrière, puisqu’en 2018, le gouvernement somalien étudiait un projet de loi qui avait pour but de protéger les femmes des violences sexuelles. Pourtant, d’après le potentiel prochain texte, des sanctions seront seulement prévues si la jeune fille est « fortement forcée » à se marier, d'où la prise en compte du consentement de sa famille dans cette nouvelle version du projet de loi.

De son côté, le vice-président du Parlement Abdiweli Mudey définit ce projet de loi comme étant « conforme à la loi et aux traditions islamiques » alors que la religion musulmane n'autorise pas le mariage avant 18 ans.

Pramila Patten, représentante de l’ONU sur les violences sexuelles dans les conflits, n'a pas manqué de réagir dans un communiqué publié récemment : « Cette législation alternative contient des dispositions qui contreviennent gravement au droit international des droits de l’homme et aux règlements auxquels la Somalie est membre. »

Elle ajoute : « La Somalie a été un des derniers pays à ratifier la Convention internationale des droits de l’enfant en 2015. Et pourtant cela n’empêche pas le pays de la bafouer. »

Selon les chiffres de l’ONU (2014-2015) et les données d'une enquête gouvernementale (2020), en Somalie, 45% des femmes sont mariées avant l’âge de 18 ans. En parallèle, des chiffres encore plus inquiétants révèlent qu’elles seraient 98% à subir des violences génitales.

Les Éclaireuses

Crédit photo : AFP / PHIL MOORE

 

 

Tags : mariage, News divertissement