‘Manger moins de viande' faisait parti de notre liste de résolutions pour l’année 2020. La production de viande dans le monde a diminué deux années de suite pour la première fois depuis 60 ans.

La surconsommation de viande est à l’origine de nombreux problèmes. Une consommation élevée de viande rouge augmente les risques de diabète et de maladies cardiovasculaires.

Sachant que l’élevage est à l’origine de 15% des productions mondiales de gaz à effet de serre, la surconsommation de viande nuit énormément  à l’environnement, sans parler également des conditions de vie de ses animaux.

Mais depuis que de nombreux documentaires nous alertent sur cette consommation massive de viande, mettant en danger notre écosystème, de nombreuses personnes ont pris la décision de manger moins de viande.

A l’origine également de cette baisse, la peste porcine africaine de 2019 et la pandémie du coronavirus en 2020 qui a fait diminué le pouvoir d’achat, donc l’achat de viande.

En 2020, l’humanité a consommé 333 millions de tonnes de viande contre 341 millions de tonne en 2018 selon France Info. Une baisse inédite qu’il faudra inscrire dans la durée pour observer les effets positifs de la diminution de la viande. Une prise de conscience généralisée est nécessaire !

Les Éclaireuses