Aussi insolite que cela puisse paraître, la Nasa est bel et bien en train d’enquêter sur ce qui pourrait être le premier délit commis dans l’espace et la toute première « affaire judiciaire spatiale ».

Une astronaute américaine aurait tenté d’accéder au compte bancaire de son ex-épouse depuis la Station spatiale internationale (ISS) et ce, sans son autorisation. Une enquête a alors été ouverte et Anne McClain est accusé d’usurpation d’identité et d’accès irrégulier aux dossiers financiers de son ex-épouse depuis l’ISS où elle se trouvait pour une mission de six mois.

Tout a commencé il y a quelques mois quand Summer Worden, ancienne agente de renseignement à la NSA, soupçonne son ex-conjointe Anne McClain d'être au courant de ses dépenses personnelles. Lorsqu'elle interroge sa banque pour savoir qui a tenté de se connecter à son compte, la réponse est plutôt étonnante : une personne utilisant un serveur de la Nasa !

Summer Worden dépose alors une plainte auprès de la Commission fédérale du commerce, en charge notamment du droit à la consommation. Sa famille renchérit avec une deuxième procédure, directement auprès de la Nasa.

Selon l'avocat d'Anne McClain, sa cliente n'a rien fait de mal et a accédé aux comptes bancaires pendant qu'elle se trouvait à bord de l'ISS afin de surveiller le compte joint du couple, ce qu'elle faisait déjà au cours de leur relation. 

Samedi soir, l'astronaute, qui fait partie des favories pour être la première femme à marcher sur la Lune en 2024, s'est exprimée sur Twitter. Elle a reconnu avoir « vécu une séparation douloureuse et personnelle » et a indiqué qu'elle s'exprimera davantage à l'issue de l'enquête.

Les Éclaireuses

 

Tags : News divertissement