Alors qu'au Royaume-Uni, on ne sait même plus à quand remonte la légalisation de l'avortement tant elle est lointaine (1967), l'Irlande du Nord, elle, aura pris son temps pour ouvrir aux femmes le droit de renoncer à leur grossesse. Cette pratique était en effet illégale, excepté pour les femmes dont la grossesse mettait leur santé en danger. 

Vous imaginez donc que le mariage gay n'était pas non plus envisageable. Mais comme tout vient à point à qui sait attendre, l'Irlande du Nord a voté en juillet dernier les amendements légalisant l'avortement et le mariage gay. Ils sont désormais officiellement légaux, et ce depuis aujourd'hui. Mardi 22 octobre 2019 marque donc l'histoire de l'Irlande du Nord et des droits de l'homme, et des femmes. 

Selon Julian Smith, le secrétaire d’État chargé de l’Irlande du Nord, les premiers mariages homosexuels devraient avoir lieu d'ici "la Saint Valentin 2020". Grainne Teggart, chargée de campagne pour Amnesty International en Irlande du Nord s'émeut sur son compte Twitter : "Nous y sommes, le jour où nous disons au revoir à des lois sur l’avortement oppressives qui ont contrôlé nos corps et nous ont refusé le droit d’avoir le choix".

Les réseaux sociaux se réjouissent de cette merveilleuse avancée et expriment leur enchantement. "Aujourd'hui, c'est le dernier jour où les femmes d'Irlande du Nord se réveillent en craignant notre loi sur l'avortement. À partir de minuit, l'avortement ne sera plus puni. C'est un énorme pas en avant. L'avortement, c'est la santé !", se réjouit Katherine Nesbitt sur Twitter. 

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement