C’est coché pour l’Autriche qui bannit le glyphosate avant tous ses confrères européens. Cet herbicide, qualifié de « cancérogène probable » par l’Organisation mondiale de la Santé ne se retrouvera plus dans les assiettes des Autrichiens ni dans leurs estomacs. Une mesure exemplaire qui devrait influencer les autres pays par la suite. 

L’amendement proposé par le parti social-démocrate SPÖ a été approuvé en grande majorité et indique que « la mise sur le marché » de produits à base de glyphosate est « interdite au nom du principe de précaution ». La proposition de loi a même reçu le soutien du parti d’extrême droite FPÖ.

Un combat mené avec difficulté, car ses opposants ont insisté sur le fait que la licence d’utilisation du glyphosate dans l’Union européenne est encore valable jusqu’en 2022. « La santé avant tout », a dû se dire la majorité, car au bout de plusieurs semaines, le parti de droite obtient une belle victoire. En France, le gouvernement a prévu d'interdire progressivement le glyphosate d'ici cinq ans bien que son usage y soit déjà restreint dans l'hexagone.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement