Une mesure radicale et controversée contre les pédophiles est déjà en vigueur dans plusieurs États des États-Unis. L’Alabama s’apprête à s’ajouter à la liste des États qui ont rendu obligatoire la castration chimique avant la remise en liberté anticipée des personnes condamnées pour pédophilie.

Le Parlement de l’Alabama a voté une loi qui vise à imposer aux détenus âgés de plus de 21 ans, condamnés pour une agression sexuelle sur mineur de moins de 13 ans, de prendre les médicaments qui visent à diminuer leur niveau de testostérone.

C’est le juge qui décidera jusqu’à quand le condamné devra prendre ses médicaments qu’il payera. Ce traitement fait l’objet d’une controverse scientifique. Certains émettent des doutes quant à son efficacité. Certains États proposent alors aux détenus de subir une castration chirurgicale.

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement