À chaque Jeux olympiques et à chaque pays ses nouvelles mascottes. Et on peut dire que cette année, elles ont fait sensation. Dévoilées ce lundi, les "Phryges" ont fait l'objet de nombreuses moqueries sur les réseaux sociaux. Il faut dire que leur aspect physique peut largement prêter à confusion...

Les mascottes des Jeux olympiques 2024 dévoilées

"C'est un jour spécial pour Paris-2024, c'est toujours un temps fort de la vie d'un comité olympique et paralympique", a déclaré Tony Estanguet, rapporte ELLE, en dévoilant les nouvelles mascottes. Il s'agit donc des "Phryges", pour "bonnet phrygien". Car oui, c'est bien ce qu'elles sont initialement censées représenter. Un choix très fort, évidemment expliqué par sa symbolisation de la France, et le fait qu'il soit mondialement connu et reconnu, le but d'une mascotte étant de supporter et représenter une équipe, et donc, d'être facilement identifiable.

Twitter s'embrase !

Eh bien, on peut dire que côté attention, la mission est amplement réussie. En effet, les "Phryges" n'ont pas tardé à provoquer des centaines de réactions sur les réseaux sociaux. Notamment sur Twitter, plateforme spécialiste des buzz et bad buzz.

Par leur forme pour le moins particulière, ces dernières ont ainsi été comparées à l'appareil génital féminin. "Les #Phryges risquent de renforcer l'image très approximative que les gens ont des clitoris. Alors on pourrait peut-être proposer aux profs de SVT de redessiner les mascottes", dit l'un de ces tweets.

Un effet papillon immédiat et d'autant plus important, car elles seront fabriquées en Chine. Une information qui, une fois de plus, n'est pas passée à l'as de l'œil aiguisé des twittos.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : réseaux sociaux, news sport, drôle