Alors que les combats font toujours rage sur le sol ukrainien, certaines personnes semblent vouloir tirer profit de ce conflit, d'une façon un peu particulière. Depuis le début de la guerre, les agences matrimoniales françaises ont remarqué un curieux manège. Alors que leurs activités semblaient mener un rythme normal, il y a un peu plus d'un mois, les téléphones n'ont pas arrêté de sonner et les demandes ont afflué par centaines : un nombre incalculable d'hommes s'était mis en tête de trouver le grand amour et, si possible, avec une pauvre réfugiée ukrainienne. 

BFM TV a d'ailleurs interviewé l'un d'entre eux, Olivier, fringant ingénieur de 50 ans, qui a décidé de faire appel à une agence matrimoniale marseillaise spécialisée dans les rencontres avec les personnes issues des pays l'est.

Bonne intention ou complètement intéressé ? 

La directrice de l'agence de Marseille avoue ne plus savoir où donner de la tête. De plus en plus d'hommes la contactent chaque jour en espérant trouver l'Ukrainienne qui fera chavirer leurs cœurs. Certains hommes ont cependant un comportement très déplacé et semblent pressés par le temps. Il semblerait que ces hommes "pleins de bonnes intentions" ne soient pas forcément motivés que par leur altruisme naturel, ils semblent au contraire bien contents de profiter de la situation.

90% des appels reçus par l'agence ne sont pas sérieux. La propriétaire répète d'ailleurs souvent que la démarche humanitaire ne doit pas être motivée par une photo ou un physique appréciable.

Il y a d'autres façons d'aider les réfugiés ukrainiens

Si vous voulez vraiment aider les réfugiés ukrainiens, il existe un large panel de structures qui permettent aujourd'hui de venir en aide à ceux qui ont dû fuir leur pays. Cette solution est d'ailleurs la plus raisonnable et la plus sensée. Profiter de la situation et du désespoir de tout un pays pour essayer de trouver une compagne n'est absolument pas un comportement normal et il doit, à tout prix, être dénoncé.

D'autre part, le fait de signifier à une agence matrimoniale que l'on souhaite expressément rencontrer une Ukrainienne et personne d'autre nous pousse également à nous questionner sur les questions de fétichisation d'une ethnie. 

Le meilleur moyen d'aider les réfugiés reste encore de faire des dons aux différentes associations.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : société, News Société