C'est hier soir, vers 17h30, heure française que le cauchemar a commencé pour tous les accros des réseaux sociaux : que ce soit les utilisateurs de Facebook ou ceux d'Instagram, ils ont été complètement démunis face à la panne mondiale qui a duré 7 longues heures (une pensée émue pour tous les influenceurs qui n'ont pas pu manger tant que la photo de leur repas n'était pas postée). Heureusement, Twitter et Tiktok étaient là pour sauver les meubles et nous occuper tout le reste de la soirée. 

Si, après cette panique générale, tout semble finalement revenu à la normale, l'heure est maintenant aux explications. Quelle est la cause de cette coupure générale ?

 

Une coupure liée à une nouvelle configuration

C'est dans un communiqué de presse tardif que Facebook a annoncé que cette panne était vraisemblablement liée à un changement de configuration qui aurait fait planter les différents serveurs. Instagram, WhatsApp, Messenger et Facebook faisant partie du même groupe, il paraît logique qu'un problème sur l'un des serveurs ait un impact sur l'ensemble de l'écosystème de l'entreprise. Cette panne temporaire n'est pas sans impact pour l'entreprise de Mark Zuckerberg. Le petit génie de la Silicon Valley aurait perdu l'équivalent de 6 milliards de dollars en bourse suite à la chute de ses actions. 

 

Une passe qui révèle notre addiction aux réseaux sociaux

À en juger par la vague de panique qui a suivi cette panne sur Twitter, il est indéniable que les réseaux sociaux sont devenus une composante indissociable de notre vie (et même de notre travail). Il paraît évident que de plus en plus de personnes semblent sous l'emprise du syndrome FOMO ("fear of missing out" ou "peur de rater quelque chose"), les réseaux sociaux ont pris une telle place dans nos vies que l'idée même d'être coupé de ces canaux de communication, même quelques heures, est une véritable source d'angoisse. De nombreuses études tendent à mettre en lumière l'impact anxiogène que peut avoir l'addiction aux réseaux sociaux. Sur de nombreux sujets, on a pu constater l'apparition de signes de stress ou encore d'hallucinations auditives dès qu'ils étaient coupés de leur moyen de connexion. Cette coupure générale n'est qu'une preuve de plus de la place qu'ont les réseaux dans notre quotidien. Pour le bien de tous, il faut espérer que cette panne de longue durée n'était qu'un cas isolé.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : News