En tout, quelque 5 000 chats, chiens, cochons d’Inde et lapins ont été retrouvés morts dans l’entrepôt de Dongxing Logistics, selon CBS News. Il est estimé qu’à peine 200 lapins, ainsi que 50 chats et chiens ont survécu grâce à l’aide de Sister Hua et d’une vingtaine de bénévoles.

Toujours selon CBS News, les animaux auraient été privés de nourriture et d’eau pendant près d’une semaine. Sister Hua, fondatrice du groupe de sauvetage d’animaux Utopia, a décrit la scène comme étant un « véritable enfer ».

« Il y avait plein de boîtes de livraison qui contenaient des milliers d’animaux qui étaient déjà morts. L’odeur était insoutenable », raconte-t-elle.

Pour Sister Hua, la tragédie serait due à un manque de communication au sein de la chaîne d’approvisionnement d’animaux vivants chinoise. « Évidemment, les acheteurs et les vendeurs doivent prendre leur part de responsabilité », a-t-elle martelé.

D’après elle, les animaux ont sans doute été achetés comme animaux de compagnies. Néanmoins, des lois chinoises interdisent la livraison d’animaux par transports.

L’entreprise de livraison pourrait ainsi avoir refusé la livraison pour éviter de contrevenir à la loi. Les animaux ont donc été coincés de longs jours à l’entrepôt, ce qui a inévitablement mené à leur mort, indique Sister Hua.

Les animaux qui ont pu être sauvés ont soit été adoptés ou amenés chez des vétérinaires pour obtenir des soins.

L’organisme de protection des animaux incite les gens à adopter des animaux dans des refuges plutôt que de les acheter pour éviter que de tels événements ne se reproduisent.

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement