Attention aux bélonéphobes, aux peureux des aiguilles de 5 cm, un vaccin contre la COVID-19 arrive bientôt dans le monde entier, mais pas sans conséquence.

La progression du coronavirus diminue lentement mais surement par rapport au mois de novembre. Alors que 2021 est au coin de la rue, les scientifiques sont prêts pour la mise en place sur le marché de plusieurs vaccins contre la COVID-19. 

Le Royaume-Uni n'a pas attendu le début d'année pour commencer à vacciner ses habitants contre la COVID-19

Premier pays à faire sa campagne de vaccination destinée prioritairement aux personnes âgées et aux soignants.

Mais, suite aux deux premières vaccinations en début de semaine, le corps médical n'a pu qu'attester des effets secondaires rapides sur les deux premiers patients.

En effet, il semblerait que les personnes atteintes d'allergies soient plus susceptibles de faire des réactions au vaccin Pfizer/BioNTech, le seul qui, pour le moment, a été administré sur le sol britannique.

"Deux personnes ayant connu des réactions allergiques importantes ont mal réagi", déclare Stephen Powis, directeur médical du service national de santé. On note aussi d'importantes migraines et une fatigue significative chez les deux premiers patients.

Même si ces deux personnes se remettent de cette réaction inattendue, l’agence britannique du médicament a déconseillé aux personnes ayant des allergies liées aux vaccins, à la nourriture ou au médicament de le réaliser. C'est un effet secondaire plutôt inattendue qui ne semble pas avoir été anticipé par les laboratoires. C'est pourquoi la sécurité et la vigilance vis-à-vis des vaccinations sont de mise depuis la découverte de ces effets secondaires. 

Les USA, qui ont d'ores et déjà commandé près de 40 millions de doses, sont en train de revoir leur copie pour la future campagne de vaccination. Moncef Slaoui, nommé par le Président américain pour coordonner le développement d’un vaccin contre le virus, veut mettre la sureté au premier plan. Le pays, qui s'apprête à recevoir les premières doses du vaccin dans les jours à venir, devrait appliquer un nouveau protocole de vaccination suite à ses découvertes sur les patients anglais, écartant donc toutes les personnes sujettes aux allergies des premières vagues de vaccination. 

Les Éclaireuses 

Source Photo : Zoranm / Getty Images Source Photo : Zoranm / Getty Images