On vous parlait la semaine dernière de la jeune Maëlle, décédée tragiquement à l'âge de 17 ans d'un choc toxique avec un tampon, et aujourd'hui, on souhaitait vous alerter sur les cups menstruelles, qui ne sont visiblement pas plus safe que les tampons. 

Malheureusement, nous sommes encore très mal informées des risques liés à l'usage de certaines protections hygiéniques. Mais les victimes de chocs toxiques nous font réagir, et notamment la dernière en date, qui a perdu la vie le 9 janvier dernier à cause du port prolongé d'un tampon. Une triste nouvelle qui donne envie d'en savoir plus pour mieux prévenir les jeunes femmes, le plus tôt possible, des risques liés à l'utilisation du tampon et de la cup menstruelle. 

Le syndrome du choc toxique reste extrêmement rare, mais il est nécessaire de prendre conscience que ce risque existe et qu'il faut renouveler le plus souvent possible sa protection dans la journée, afin d'éviter qu'une bactérie toxique se développe. 

Ainsi le syndrome du choc toxique est bien plus lié à l'usage prolongé de la cup ou du tampon. C'est pour cela que les professionnels de la santé conseillent vivement de changer votre protection hygiénique après 8 heures maximum. Ils insistent également sur l'importance d'avoir une excellente hygiène, particulièrement au cours de cette période du mois. Et si vous avez des symptômes comme de la fièvre, des nausées ou encore des diarrhées à la suite de l'usage prolongé d'un tampon ou d'une cup, allez consulter pour être soignée rapidement. 

Les Éclaireuses

 

 

 

Tags : News divertissement