On vous laisse imaginer une seule seconde, du jour au lendemain, une vie sans écran. Il y a de grandes chances pour qu'on se sente déboussolées, et pour cause. Notre vie professionnelle et personnelle tourne autour de notre téléphone.  

Si cette omniprésence de smartphones, de tablettes, d'ordinateurs, nous rend parfois perplexes, c'est aussi parce que l'on s'inquiète pour nos enfants. Car on sait qu'elle peut perturber gravement le développement des plus jeunes, extrêmement sensibles aux écrans. Une surexposition, voire un simple usage, peut alors causer des dégâts irréversibles sur le cerveau des petits, ce qui mérite de prendre des précautions en tant qu'adultes.

Le neuropsychiatre Boris Cyrulnik a été investi d'une mission par le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer pour réfléchir aux assises de l'école maternelle en France. Ce dernier a tranché clairement auprès de France Culture "pas d'écran du tout avant trois ans".

En effet, selon lui, l'usage précoce des écrans "altère le développement cérébral". Cela perturbe la concentration, mais aussi le langage, le goût de l'effort ou encore la vue. Laissons donc le temps à nos enfants de grandir avant de les mettre inutilement en danger. Et pourquoi pas en profiter pour réduire notre propre attachement aux smartphones...

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement