Depuis lundi, une lueur d'espoir est venue éclairer nos douces journées printanières. La France est entrée dans la première phase de son déconfinement progressif en début de semaine avec le retour en classe des collégiens et lycéens, la fin des restrictions de déplacement à 10km ainsi que des attestations.

Alors que les restrictions pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 ont commencé à se desserrer dans l'hexagone, le ministre de la Santé, Olivier Véran était, mardi, l'invité d'Europe Matin. Interrogé sur les prochaines étapes du déconfinement, qui doivent se tenir le 19 mai et le 9 juin prochain, il a également été questionné sur l'une des mesures qui durent depuis le plus longtemps, le port du masque.

La fin du masque prévue pour cet été ?

Si la date à laquelle nous retrouverons la vie d'avant est méconnue, Olivier Véran s'est montré enthousiaste concernant "la fin des gestes barrière et la fin du masque à l'extérieur", qu'il espère "sincèrement être cet été".

Concernant le risque épidémique, de plus en plus de spécialistes s'accordent à dire qu'il n'y en a pas à l'extérieur. Plusieurs études montrent en effet que les contaminations dehors sont très faibles, puisqu'elles représentent entre 0,5 et 5% de l’ensemble des cas. Si certains virologues commencent à réclamer l'abandon du masque dans la rue, pour Olivier Véran, cette étape va surtout dépendre de l'avancée de la vaccination.

S'il se montre ambitieux, il reste toutefois sur ses gardes. "La maîtrise de l'épidémie s'accélère discrètement, mais il ne faut pas relâcher trop vite.

Les Éclaireuses

 

 

 

 

 

Tags : News, News Bien-Être