Les pénuries de masques sont une vraie source de problème dans beaucoup de pays et de nombreux états doivent alors passer commande en Chine.

Le président de la République a annoncé que les capacités de production ne permettront l'indépendance qu' « à la fin de l'année ». Par conséquent1,5 milliard de masques ont été achetés en urgence à la Chine. 

Mais face à l’épidémie de coronavirus, il semblerait que tous les coups soient permis ! 

Ainsi, des masques destinés à la France ont été rachetés à la dernière minute par des Américains sur le tarmac d'un aéroport chinois. Selon plusieurs présidents de région, l’avion devait décoller mercredi 1er avril dernier.

« C'est compliqué, on se bat 24 heures sur 24 » pour que les masques soient livrés, déplore Jean Rottner, président du grand Est. « Et effectivement, sur le tarmac, les Américains sortent le cash et payent trois ou quatre fois les commandes que nous avons faites. Donc il faut vraiment se battre. »

En effet, ces masques destinés à la France ont été rachetés en liquide par les Américains 3 à 4 fois le prix initial.

La région Île-de-France a malgré tout réussi à sécuriser sa filière d'approvisionnement, grâce à la Chine et à la diversification de ses fournisseurs et 5 millions de masques ont donc été réceptionnés mercredi à Saint-Ouen.

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement