Du jamais vu à Paris et en Île-de-France !

Les mesures de confinement prises pour lutter contre le coronavirus ont pour effet de largement améliorer la qualité de l’air sur la capitale.

Airparif, qui est en charge de surveiller la qualité de l’air à Paris et plus généralement en Île-de-France, a publié, ce mercredi 25 mars, un premier bilan des effets du confinement sur la région parisienne.

Résultat : une concentration de CO2 et d’oxyde d’azote en forte chute. En effet, suite aux rues désertées, à une circulation très faible et à l’arrêt de la plupart des entreprises, la pollution a largement chuté et affiche un taux particulièrement bas.

En comparaison avec un mois de mars normal, Airparif a relevé « une amélioration de la qualité de l’air de l’ordre de 20 à 30 % dans l’agglomération parisienne, consécutive à une baisse des émissions de plus de 60 % pour les oxydes d’azote ».

Des chiffres historiques qui sont d’autant plus accentués par une météo très favorable.  

De quoi nous remonter un peu le moral en ces temps particuliers.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement