L’association de défense des animaux One Voice a dévoilé une vidéo dans laquelle on voit des chasseurs extirper des renardeaux de leurs terriers, puis les achever brutalement et sans scrupules à coups de pince en fer.

« Les images ont été tournées dans les Hauts-de-France en avril 2019 », précise One Voice, qui n’en dit pas plus sur les lieux exacts « pour préserver la sécurité des enquêteurs qui ont infiltré ce groupe pendant des mois ».

Dans cette fameuse vidéo, on y voit des chasseurs, accompagnés d’un enfant de cinq ans et d’un adolescent de douze ans, déterrer des renardeaux qui luttent, hurlent et se débattent pour ensuite les battre à mort.

« Trois renardeaux sont violemment abattus sous les yeux d’un enfant de 5 ans, et d’un préadolescent de 12 ans, encouragé à porter lui-même le coup fatal à l’aide d’une pince », raconte ainsi l’association.

Le moins que l’on puisse dire c’est que les images sont insoutenables et choquent même jusque dans les rangs des fédérations de chasse.

Si la pratique de la vénerie sous terre est autorisée, utiliser « les pinces pour tuer les bêtes est interdit. Et c’est pourtant ce qu’ils font », s’insurge sur France 3 Hauts-de-France Muriel Arnal, présidente et fondatrice de One Voice. 

« C’est extrêmement cruel. C’est sadique parce que les animaux sont en général en train de dormir dans leur terrier et sont surpris. En plus, les chasseurs saccagent la forêt parce qu’ils font des trous partout pour trouver les terriers. C’est du pur plaisir. C’est une façon pour certains chasseurs de passer une journée ensemble : c’est leur loisir ».

La fédération des chasseurs de la Somme a elle-même condamné ces actes par la voix de l’un de ses vice-présidents, Bernard Mailly. 

« On ne cautionne pas du tout ce genre de comportements. On en a parlé avec le président et on est tous écœurés de cette vidéo. […] Dans la chasse comme dans n’importe quel milieu, il y a des brebis galeuses. Et ceux qui ont fait ça sont clairement des brebis galeuses. On va les dénoncer, c’est sûr ».

De son côté, One Voice demande l’abolition pure et simple de cette pratique et réclame que les renards ne soient plus classés comme nuisibles. D’autant que comme le souligne Bernard Mailly, le renard « a son utilité dans la nature, notamment dans les champs ».

Les Éclaireuses

 

Tags : News divertissement