On pensait avoir tout vu, mais l’homme n’aura de cesse de nous étonner

Mardi dernier, la SPA et un huissier de justice ont fait une découverte glaçante. Dans une maison « d’une insalubrité totale », où vivaient une femme souffrante de 91 ans et son mari de 77 ans, plusieurs dizaines d’animaux ont été retrouvés morts dans des congélateurs.

Après signalement, les policiers sont intervenus dans la maison jonchée « d'excréments animaux et humains, de centaines de sacs plastiques et de monticules d'ordures », et ont découvert plus d’une soixantaine de chats morts.

Selon la SPA, les noms des chats congelés étaient indiqués sur les sacs contenant les cadavres. Le septuagénaire a expliqué aux policiers que « comme il ne savait pas quoi faire des chats morts, il les a congelés ».

Entre 30 et 40 chats malades vivant « dans des conditions d’hygiène catastrophiques »  ont aussi été découverts. Dénutris, déshydratés, les chats encore vivants « ne sont pas stérilisés et prolifèrent », selon Sandra Majstorovic, responsable des enquêtes de maltraitance à la SPA de Besançon.

Le septuagénaire s’est défendu de toute maltraitance et souffrirait du syndrome de Noé, qui se caractérise par l'accumulation d'animaux. Son épouse, affaiblie, a été emmenée par les pompiers.

La mairie de Besançon cherche maintenant un lieu pour accueillir les chats et la SPA a lancé un appel aux dons de cages.

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement