Encore une tragique histoire de trafic humain qui mérite d'être dénoncée dans les médias. Au Nigeria, la police a découvert un trafic de bébés destiné à revendre ces derniers 760 euros pour les filles et plus de 1200 euros pour les garçons. Les faits sont choquants : dix-neuf jeunes filles âgées entre 15 et 28 ans ont été secourues par les policiers alors qu'elles étaient confinées dans des maisons résidentielles et un hôtel à Isheri Osun pour donner la vie et ainsi alimenter tout un trafic.

Notons que le Nigeria est très connu pour ses nombreux trafics d'êtres humains. Le porte-parole de la police Bala Elkana a déclaré : "Nous avons été informés des activités de certains individus qui gardaient des femmes enceintes et des bébés pour les vendre après accouchement". Il a ajouté que quatre nourrissons ont pu être sauvés grâce à leur intervention. 

Le porte-parole a ajouté que trois suspects ont été arrêtés par les forces de l'ordre, et qu'un suspect a malheureusement réussi à prendre la fuite. D'après lui, ces femmes "ont été trompées, elles pensaient venir à Lagos pour trouver un emploi et se sont retrouvées piégées". Mais il a mentionné que certaines d'entre elles "savaient parfaitement ce qu’elles venaient faire" et acceptaient d'être traitées ainsi pour gagner de l'argent. 

Rappelons que le crime de trafic humain est le troisième crime le plus répandu au Nigeria, après la fraude et le trafic de drogue. D'ailleurs, les maisons dans lesquelles la police a retrouvé par chance les victimes de ce trafic ne sont pas les seules du pays. Les autorités ont réussi à mettre la main sur plusieurs maternités illégales dans le pays. 

Les Éclaireuses 

 

 

Tags : News divertissement