Les éléphants sont de plus en plus rares sur notre planète, et leur espèce est gravement menacée, encore aujourd'hui, par le braconnage largement pratiqué sur cette espèce animale. Malheureusement, le braconnage n'est pas la seule pratique à les mettre en danger puisque le Président du pays lui-même a rétabli, en mai dernier, la chasse aux pachydermes, qui avait été interdite 5 ans plus tôt par son prédécesseur.

Une fois de plus l'argent est le nerf de la guerre et les animaux en pâtissent. En effet, le trafic de défenses en ivoire est encore un moyen de se faire de l'argent sur le dos d'animaux qui ne méritent pas un tel traitement. 

Et le Botswana ne semble pas s'en indigner, au contraire, le pays encourage la pratique de la chasse sur éléphants en organisant des ventes aux enchères de permis de chasse. Désormais, 400 éléphants pourront être tués par les chasseurs à cause de ces permis. Rien que ça. Ces enchères insensées ont été jugées "profondément inquiétantes et contestables" d'après Audrey Delsink, la directrice de l'ONG Humane Society International (HSI) Africa, à Johannesburg. 

Qu'attendent les instances de droit international pour interdire ces pratiques criminelles ?

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement