Qu'est-ce que le romantisme moderne ? Bumble, célèbre application de rencontre, se pose déjà la question depuis plusieurs mois. Pour comprendre ce qu'est le couple selon les générations Y, Z et les millénials, il est essentiel d'étudier et d'analyser tous les aspects du couple. Le dernier terrain de jeu de Bumble s'est articulé autour du rapport à l'argent dans le couple. Car, si le fait d'avoir des centres d'intérêt similaires est essentiel dans le couple pour 44% des Français, il est impossible de nier que la question de l'argent peut, tôt ou tard, devenir centrale dans un couple (surtout en période d'inflation). 

En partenariat avec YouGov, Bumble a souhaité analyser le rapport à l'argent dans l'amour des Français, et ce, tout en sachant que ce sujet a, pendant longtemps (pour ne pas dire toujours), été tabou en France. 

Les nouvelles générations sont-elles en train de changer les choses ? 

Si nos parents (pour ne pas dire nos grands-parents) semblaient frôler la syncope dès que l'on osait parler d'argent, les nouvelles générations semblent plus à l'aise avec ça. Ils en ont même fait un mouvement, appelé Cash Candid, qui signifie accepter le fait d'avoir une totale transparence sur ces revenus et sa situation financière. Pour 25% des 18-34 ans, il est même essentiel de parler d'argent avec son partenaire. 

Pourquoi ce besoin de transparence ? Parce que les nouvelles générations, obsédées par la compatibilité et à la recherche perpétuelle du partenaire parfait, ont mis l'honnêteté au centre de leurs recherches amoureuses et ce, que ce soit IRL ou sur les applications de rencontre. Cette génération, en mal de repères, a essentialisé la question de l'indépendance financière. Ainsi, 82% des 18-34 ans se disent prêts à parler de leur salaire à leur partenaire. Ce chiffre tombe à 55% chez les plus de 45. Il y a donc une véritable mouvance générationnelle qui est directement liée aux attentes des générations, plus directes, plus idéalistes et, surtout, en recherche permanente de transparence.

L'économie actuelle a-t-elle un impact sur notre façon de dater ? 

Inflation oblige, de nombreux Français ont dû revoir leurs dépenses à la baisse... Afin de ne pas pour autant court-circuiter nos vies sentimentales, une nouvelle tendance a, depuis le début de l'année, émergé un peu partout en Europe. Appelée "Low-Key Date" ou "rendez-vous sans prétention", ces dates intimes, loin de tous les concepts show off que l'on peut voir dans toutes les bonnes (mauvaises) comédies romantiques. Que ce soit une balade dans un parc, boire un bubble tea sur un banc ou simplement aller se balader sur la plage, ces dates d'un nouveau genre remettent l'humain au centre de l'attention, laissant les paillettes et les fleurs de côté pour revenir à quelque chose d'essentiel.

Il semblerait que la tendance soit en train de prendre de plus en plus de force au fil des mois. Depuis le Covid-19 et le confinement, l'ensemble de la jeune génération semble vouloir cultiver les choses simples de la vie et prioriser l'authenticité plutôt que la mise en scène. 36% des 18-34 ans préfèrent avoir un "Low-Key date" plutôt qu'un rendez-vous un poil pompeux. Mieux, 23% des 18-34 ans préfèrent même cuisiner eux-mêmes pour leur targuet, un acte qui, à l'heure du règne d'Uber Eat et Deliveroo, est un véritable acte de dévotion.

Sommes-nous toujours à la recherche des CSP+ ? 

S'il y a quelques années, toutes les mères de France et de Navarre espéraient que leur enfant tombe sur une personne avec une bonne situation (médecin ou avocat en tête), en 2022, les choses ont un peu changé. La question du bien-être mental étant aujourd'hui centrale, 75% des 18-34 ans préféreront être avec quelqu'un qui aime réellement son travail, quel qu'il soit et sans jamais juger son choix de carrière.

L'argent est donc peut-être en train de devenir un sujet comme un autre dans la société (et ce n'est pas trop tôt). Le sujet est si normalisé qu'il est désormais possible de parler d'argent dès le premier date et ce, sans jamais créer de malaise (ou presque). Mais, là où il y a possibilité de discuter, il y a aussi équité et aujourd'hui, de nombreux couples s'évertuent à partager équitablement les dépenses pour ne pas qu'il y en ait un qui paye une adition plus salée que l'autre. Et, si jamais vous sentez un vrai déséquilibre dans les dépenses communes, parlez-en sans crainte. Mais attention, pas question, pour autant, de surveiller les dépenses de l'autre et de jeter un œil sur ces finances. En ce qui concerne l'argent (comme pour tout le reste dans le couple) pour que ça fonctionne bien, la confiance doit être au rendez-vous, sans quoi ça ne fonctionnera pas. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : couple, société, News Société/Tech