Menacée d'être verbalisée par les forces de l'ordre pour avoir allaité son bébé de huit semaines dans sa propre voiture, au nom d'une "atteinte à la pudeur", cette femme a finalement pu repartir sans amende. Heureusement, mais c'était moins une. Un geste aussi naturel qu'il soit heurte visiblement toujours autant la sensibilité de certains.

Nefera Mavambu, une jeune maman de trois enfants vivant à Bruges, s'est trouvée dans l'obligation de mettre sa voiture à l'arrêt pour pouvoir donner le sein à son bébé. La victime de cette menace injustifiée n'a pas hésité à communiquer sa colère sur sa page Facebook.

Elle explique que le policier est venu à sa voiture pour lui ordonner de "ne pas faire ça ici" au motif qu'elle se trouvait "dans l'espace public" et que son geste constituait une "atteinte à la pudeur".

Nefera Mavambu s'exprime ainsi : "Je ne peux pas décrire à quel point j'étais en colère contre vous, à quel point je me suis sentie humiliée par vous et à quel point j'étais outragée à cause de vous".

Ce policier a voulu abuser de ses pouvoirs, car en réalité, il n'existe aucun texte réglementaire réprimant l'allaitement à l'extérieur. D'ailleurs, le porte-parole de la police cité par l'agence belge s'est montré tolérant et conciliant face à cette situation gênante pour le corps de la police : "Il n’est pas question d’atteinte à la pudeur ici. Au contraire, c’était l’une des choses les plus naturelles du monde".

Les Éclaireuses

 

 

Tags : News divertissement