Face au racisme et aux violences policières qui déchirent les États-Unis, la mairie de Washington a décidé de montrer son soutien aux manifestants qui protestent depuis une semaine contre ces brutalités et Donald Trump.

En effet, Muriel Browser, maire de la ville, a donné l’ordre d’inscrire sur le sol, en jaune, le slogan de ce combat : « Black Lives Matter », repris en boucle par les manifestants et sur les réseaux sociaux depuis la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, causée par la police de Minneapolis le 25 mai.

La phrase, inscrite en lettres capitales qui prennent toute la chaussée sur plus de 200 mètres, a été peinte à un endroit stratégique puisqu’il s’agit de la principale avenue de Washington, menant directement à la Maison-Blanche. La municipalité a également changé le nom de la 16ème rue qui est devenue la « Black Lives Matter Plaza ».

« Il y a un contentieux sur la juridiction de ces rues », situées près de la Maison Blanche, un territoire fédéral, a expliqué John Falcicchio le chef de cabinet de la maire. « La maire voulait qu’il soit très clair que c’est une rue de la ville et que c’est en l’honneur des manifestants qui ont protesté pacifiquement lundi soir ».

Le président américain qui n’a jamais condamné l’attitude des policiers lors de la mort de George Floyd n’a pas encore réagi à cette initiative.

De notre côté, on applaudit fortement ce message puissant !

Enjoy,

Les Éclaireuses

Crédits : Action News
Crédits : India Times
Crédits : La vie sénégalaise
Crédits : Pedestrian TV
Crédits : The Citizen NG

 

 

Tags : News divertissement