Un siècle après sa première épidémie, Ana del Valle, une Andalouse de 107 ans, est tombée malade du Covid-19 dans la résidence pour personnes âgées où elle vit, à Cadix, en Andalousie.

Paqui Sánchez, sa belle-fille, raconte son incroyable histoire au quotidien La Vanguardia. Ana del Valle n'avait que 7 ans lorsqu'elle a contracté la grippe espagnole.

« Ana a grandi à la campagne. Quand la grippe espagnole est arrivée, sa famille n'avait plus de lait ou de nourriture. C'est elle, du haut de ses 7 ans, qui a dû se rendre à la ferme la plus proche pour en acheter », raconte sa belle-fille. « Mais elle s'est évanouie sur la route, et sa mère l'a retrouvée avec une forte fièvre. ».

La pandémie, il y a un siècle, emporta des millions de personnes à travers toute l'Europe. Mais pas la petite fille qui survécut malgré une très forte fièvre et des conditions de vie précaires.

En 2012, Ana del Valle intègre une maison de retraite à Cadiz, en Andalousie, dans le sud de l'Espagne. Sa famille vient régulièrement lui rendre visite sur place. Mais le 9 mars dernier, ses proches s'inquiètent. Mauvaise nouvelle : un premier cas de Covid-19 est détecté parmi le personnel de la résidence et les visites sont dorénavant interdites.

Puis, dix jours plus tard, ce sont deux travailleurs qui sont infectés. Toutes les personnes âgées sont alors testées, raconte Paqui Sánchez, qui file à la pêche aux informations. On lui signale alors, « officieusement », que sur les 22 employés de la résidence, 20 ont été testés positifs. Le 20 mars, le verdict tombe : Ana del Valle, 107 ans, a contracté le Covid-19. 

Heureusement, grâce à une équipe de soignants « hors pair », Paqui et toute sa famille ont pu gardé le lien avec Ana. « Les médecins qui ont soigné ma belle-mère m'appelaient tous les jours. Ils faisaient même des appels vidéo pour nous et nous envoyaient des photos », explique la belle-fille. 

Au départ, l'état d'Ana se dégrade rapidement. Elle est transférée un moment en soins intensifs, où elle suit un traitement lourd. Mais progressivement, sa santé s'améliore. Un peu plus d'un mois après avoir contracté le virus, elle est officiellement déclarée guérie.

« Elle récupère désormais à une vitesse incroyable », poursuit sa belle-fille. Pour preuve, Ana a déjà réclamé un déambulateur et, avec l'aide d'une aide-soignante, est maintenant capable de recommencer à marcher dans les couloirs de l'hôpital.

Quand ce n’est pas l’heure, ce n’est pas l’heure ! Et on est ravies pour elle et sa famille !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

Tags : News divertissement