Le vent tourne…

Sentez-vous ce petit air de fraîcheur ? La météo tendance est formelle : c'est la tornade mode responsable et durable qui va envahir la fashion sphère. Alors, mieux vaut se préparer pour éviter de s'enrhumer et de finir avec une fièvre acheteuse tout sauf saine, tant pour notre compte en banque que pour notre planète.

Dans ce rendez-vous green, La Mode de demain vous fait découvrir des marques de mode écoresponsables qui promettent de vous faire craquer par leurs engagements durables et éthiques pour la planète. Leurs créations de vêtements sont à tomber et leurs manières de produire sont transparentes.

Ce sont des marques éthiques à connaître, avec des démarches responsables et durables, qui méritent d'être célébrées, tout autant que leurs pièces canon qui complètent nos looks à la perfection. C'est par leurs engagements, leur philosophie, leur vision, sans oublier leurs vêtements que ces marques s'imposent comme des pépites à suivre pour en finir une bonne fois pour toutes avec la fast fashion et enfin se mettre à la mode durable et écoresponsable.

En cet hiver glacial, on pense toutes et tous au soleil et à l'Italie. La marque que l'on découvre aujourd'hui est une véritable dose de vitamine C. La marque Capulette est née dans l'esprit de Capucine Lebrun. Capucine a commercialisé les Friulane, chaussures venant d'Italie, le pays de son enfance. À travers des modèles tantôt sobres, tantôt colorés, Capucine a réussi à construire un univers et une patte reconnaissable entre mille. Capulette met avant l'artisanat, le savoir-faire et la durabilité.

On fait sa connaissance au cœur de sa boutique parisienne 2, rue d'Aguesseau à Paris. Assise sur un canapé, Capucine nous parle de sa marque et de ses valeurs. Après cet entretien, vous succomberez sûrement à son univers coloré et enfantin.

Parfait pour un cadeau de dernière minute !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par C a p u l e t t e (@capulette_official)

Un projet inspiré par des souvenirs d'enfance

Capucine Lebrun a 39 ans et elle a créé sa marque Capulette en 2016.

La créatrice débute dans le monde du travail en tant qu'attachée de presse après des études de communication aux États-Unis. Le métier ne lui convient pas et Capucine préfère aller travailler aux côtés de sa mère, elle-même créatrice. Ensemble, elles font grandir Caroline De Marchi, maison de maroquinerie française de luxe.

Pourtant, Capucine sent qu'elle veut aller plus loin dans la création. Passionnée par la décoration et les détails, la jeune femme souhaite réellement créer quelque chose par elle-même. Elle ne veut pas se cantonner au luxe et choisit de fonder sa propre marque : Capulette.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par C a p u l e t t e (@capulette_official)

Pourquoi ce nom aux sonorités très enfantines ? "Capulette est le nom que ma mère me donnait petite et les Friulanes sont un souvenir d'enfance", nous explique Capucine, le sourire aux lèvres. L'esthétique Capulette relève beaucoup de l'enfance et de la famille. Capucine s'inspire de sa mère, de sa grand-mère et de ses origines.

En effet, l'essence de Capulette se résume en une paire de chaussures italienne : la Friluane. Capucine n'a pas inventé cette chaussure et nous le dit à plusieurs reprises. Elle a surtout revisité, à sa façon, les souliers qui ont peuplé son enfance. En Italie, les Friulanes sont distribuées dans les mariages. Elles sont posées dans de grands paniers en osier où les invités et les mariés enfilent ces chaussures après minuit.

L'artisanat au cœur de la fabrication

"Je voulais vraiment montrer qu'on peut faire de l'artisanat, avoir des produits de qualité et qui restent abordables", nous explique Capucine. En effet, les Capulette originales coûtent 70 euros, un prix plutôt raisonnable pour des chaussures faites à la main en Italie. Pour la créatrice, le prix doit être juste afin de toucher le plus grand nombre de personnes.

Capucine fait très attention à ses partenaires de travail. "Je suis en contact avec tous mes artisans, mes fabricants. On se voit souvent. Mes nouveaux fournisseurs indiens, on est en Facetime tous les trois jours. Ils m'ont présenté toute leur famille." Le côté humain est donc indispensable dans le bon fonctionnement de l'entreprise. Capulette travaille avec l'Italie, l'Ouzbékistan et l'Inde.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par C a p u l e t t e (@capulette_official)

En lançant sa marque, Capucine savait qu'elle n'utiliserait jamais de matières animales. Ce choix est une valeur ajoutée pour elle, car la clientèle vegan est au rendez-vous. De plus, les semelles des Capulette sont faites avec des pneus, comme les chaussures des gondoliers à Venise. Le fait main est primordial et Capulette respecte le savoir-faire des anciennes générations.

Avec l'inflation, les matières premières et les prix ont augmenté. Pourtant, Capucine essaie de ne pas changer le prix de ses best-sellers, notamment les chaussures en velours. Quelquefois, certains tissus sont durs à trouver. Par conséquent, la production est donc bien plus difficile. Heureusement, les clientes de la marque sont fidèles.

Une popularité sur les réseaux sociaux et des collaborations fructueuses

Capucine ne se rend pas compte de son succès, car Capulette est avant tout son "bébé". Pourtant, lorsque la journaliste Leandra Medine Cohen poste une photo d'elle avec les chaussures mythiques, Capulette connaît un succès instantané. "Je l'ai contactée durant la Fashion Week et elle m'a répondu hyper gentiment. Je lui ai envoyé une paire à son hôtel et lorsqu'elle est rentrée à New York, elle m'a fait un post aussitôt", nous raconte Capucine. En allumant son téléphone, la jeune créatrice se rend compte que le nombre d'abonnés de son compte augmente.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Leandra Medine Cohen (@leandramcohen)

Les collaborations ont également beaucoup aidé Capulette dans son développement. Capucine s'est donc associée avec Colombe Campana, la créatrice de Call it by your name. Leurs univers enfantins et colorés collent parfaitement ensemble. On peut parler de véritable coup de foudre entre Capulette et Call it by your name ! En plus, les deux femmes sont amies et s'inspirent mutuellement.

Cependant, Capucine ne veut pas se cantonner seulement à la mode. "Je ne me considère pas comme une marque de mode, j'aime m'associer à plusieurs domaines : la décoration, la restauration…", explique Capucine. Ainsi, Capulette a déjà collaboré avec Gigi Restaurant et Maison Russe. Un véritable univers artistique se brode au fil de ses collaborations.

La Mode de demain pour Capucine Lebrun

Quand on parle du futur de Capulette, Capucine reste discrète tout en nous avouant qu'elle souhaite agrandir sa petite marque. La jeune femme a des projets plein la tête et veut explorer tous les secteurs. "Je veux composer des choses en plus, mais la Friulane reste mon best-seller", explique Capucine.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par C a p u l e t t e (@capulette_official)

Pour ce qui est de la Mode de demain, Capucine reste optimiste. "Je pense que la seconde main fait plus que jamais partie de nous aujourd'hui. Avec mes enfants, j'ai dû m'y mettre. Je regarde les étiquettes quand j'achète mes vêtements. Les gens en ont marre du Made in China et veulent savoir d'où leurs vêtements viennent et même parfois le nom de la personne qui l'a fabriqué."

De nos jours, tout est une question de transparence dans la mode. "Je trouve que la Mode de demain est aussi un mélange. Les gens mettent un peu ce qu'ils veulent et ils ne suivent pas toujours les tendances", explique Capucine. Elle ajoute : "On est moins dans la surconsommation et j'espère que mes enfants vont grandir avec cette idée de moins acheter." 

Capulette est la marque parfaite pour de jolies chaussures artisanales et modernes. Capucine nous a montré son amour pour ce modèle de soulier et son envie de faire du beau et de la qualité !

Merci Capucine ! 

 

Tags : tendance de mode, chaussures, mode responsable