Bye bye Zara, H&M ...

Vous doutez encore de la mode responsable et avez du mal à tourner le dos à ces marques qui vous accompagnent depuis toujours. On vous comprend totalement. Mais aujourd'hui plus que jamais, il faut penser à la planète

L'industrie du textile est la seconde industrie la plus polluante après le pétrole. On ne peut plus fermer les yeux face à la fast-fashion qui nous oblige à surconsommer. 

La fashion sphère devient plus consciente et de nombreuses marques responsables arrivent sur le marché. Mais on a du mal à s'y retrouver entre toutes ces marques qui promettent une économie plus verte. Car le cousin de la fast-fashion, le green-washing, est tout autant notre ennemi dans cette recherche d'un dressing green.

La mode responsable permet d'acheter moins et surtout mieux ! 

Pour vous guider dans votre ascension vers un mode de consommation plus responsable, voilà 10 choses à savoir sur la mode responsable avant de se mettre au dressing green.

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

1. Revendez vos vêtements issus de la fast-fashion

Vous êtes décidée à changer vos habitudes et à vous mettre au dressing green pour le bonheur de votre compte en banque et surtout de la planète. 

C'est en triant vos vêtements que vous prendrez conscience de votre petite obsession pour la fast-fashion. Vous collectionnez les robes Zara, les pulls H&M et vous avez une collection de 15 petites robes noires au cas où. Inutile de tout jeter au feu, car plus vous porterez un vêtement, plus il sera durable

Si vous voulez vraiment vous débarrasser de vos pièces fast-fashion, revendez-les sur Vinted. Un moyen de se faire un peu de sous et surtout de faire profiter celles qui auraient manqué la dernière collection. En revendant les vêtements que vous ne portez plus, vous participez à une économie plus green et vous permettez vos vêtements d'avoir une seconde vie

 

2. Cerner son propre style

En cernant votre propre style, vous cesserez de craquer sur toutes les nouvelles tendances (surtout celles qui ne vous vont pas !). Eh oui, on le sait, entre fashionistas, on a tendance à changer de style très souvent entre nos envies de streetwear et de bcbg. Plus de place dans le dressing et on regrette très vite d'avoir craqué pour un style qu'on a porté uniquement une semaine. 

Il s'agit à la fois d'acheter moins et surtout mieux ! Désormais, vous n'achèterez plus que ce qui vous va. Plus besoin de se prendre la tête quand on a trouvé son style. Dites adieu aux couleurs qui ne vous subliment pas le teint et aux coupes disgracieuses. Pour cela, n'hésitez pas à essayer avant d'acheter et à faire des mood board de votre style. 

 

3. Checker la provenance 

De plus en plus de boutiques de mode responsable débarquent sur le marché. Il est difficile au début de savoir vers quelle marque responsable se tourner. Privilégiez le Made in France ou Europe pour vous assurer que les conditions de travail sont relativement favorables. 

Considérant le fait que les lois soient moins strictes concernant la sécurité et la santé des travailleurs en Asie, il faut tout de même se renseigner sur  l'éthique de l'usine de fabrication. En effet, tous les vêtements confectionnés en Asie ne sont pas forcément associés à la fast-fashion. 

Il existe quelques labels pour certifier les conditions de fabrication comme GOTS qui assure un coton bio, avec moins de produits chimiques et de bonnes conditions de travail. Également, PETA certifie que le vêtement ne contient pas de matière animale et qu’il n’a pas causé de souffrance.

4. Renseignez-vous sur la marque

Comme on vous l'expliquait dans le point précédent, il est important de se renseigner sur la marque. Une marque responsable se doit avant tout d'être transparente sur les modes et lieux de production utilisés. Aujourd'hui, de plus en plus de marques utilisent le green-washing en utilisant par exemple des labels sans réelle signification dans le but de faire acheter. Il s'agit uniquement d'un procédé marketing pouvant être assimilé à une publicité trompeuse. 

Pour cela, une unique solution : rendez-vous sur le site de la marque dans la partie à propos. Regardez également la description des articles, les matières utilisées, mais aussi les avis et les mentions légales et conditions générales de vente.

 

5. Se méfier des prix trop bas 

Eh oui, nous aussi, on adore les petits prix mais quand c'est éthique, il faut en payer le prix ! Il est vrai que la mode responsable propose des prix plus élevés que nos boutiques de fast fashion préférées.

Mais il faut se rappeler qu'en achetant éthique, on paie aussi pour de meilleures conditions de travail et des matières écologiques. Le prix est souvent un indicateur de qualité et d'éthique quand il s'agit de mode responsable. 

 

6. Acheter d'occasion 

On vous le disait dans le premier point : revendez vos affaires que vous ne portez plus. Et achetez vous aussi d'occasion ! Vinted propose plein de vêtements d'occasion à prix bas. Eh oui, au lieu de courir dans un Zara pour payer un pull 60 euros, vous pourrez le trouver neuf ou d'occasion à prix réduit sur Vinted. Vous pouvez également trouver des pièces de luxe, vintage...

En achetant d’occasion, on diminue la production de pièces neuves, particulièrement celles issues de la fast-fashion, encore vendues en masse. 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

7. Évitez les soldes 

Ce conseil nous fend un peu le coeur, mais lorsqu'on veut passer au green, on évite les soldes. Car le problème des soldes en magasin, c'est qu'on est tentées d'acheter n'importe quoi tant que le prix est bas. Souvenez-vous de ce petit top que vous avez acheté car il était soldé mais que vous n'avez jamais réussi à porter.

En évitant de faire les soldes, on limite le risque de tentation et on économise un peu de sous au final ! Inutile de boycotter systématiquement les soldes, il est rare que les marques responsables fassent des promotions mais si c'est le cas, c'est le moment de craquer pour les petits budgets ! 

 

8. Faire de l'upcycling 

Une autre façon d'adopter la mode responsable, c'est en craquant pour l'upcycling. Il s'agit de vêtements créés à l'aide de chutes de tissus destinées à être jetées. Alors, si vous êtes à l'aise avec une machine à coudre, vous pourrez facilement recycler vos vêtements vous-même. Vous craquez pour une jolie robe un peu trop grande dans une friperie, utilisez là pour en faire un joli ensemble. Vous pouvez même créer des accessoires à l'aide de tissus comme des chouchous ou des foulards. 

Et pour celles qui n'ont pas des doigts de fée, vous pouvez retrouver de nombreuses marques indépendantes qui utilisent l'upcycling. Une pratique écologique et aussi économique, car elle permet de réduire les coûts en matières premières. 

 

9. Prendre son temps 

Tout comme dans "les confessions d'une accro au shopping", il faut se poser quelques questions avant d'acheter. En ai-je vraiment besoin ? Le reporterai-je ? Est-ce de la bonne qualité ? 

Réfléchir et prendre son temps avant d'acheter permet d'éviter les achats impulsifs. On réduit sa consommation et on augmente la qualité de son dressing. Alors, on arrête d'acheter 4 robes semblables et on tente d'économiser jusqu'à acheter cette petite robe parfaite et responsable qui nous va si bien ! 

Essayez de rendre vos achats conscients pour mieux consommer. On va vous donner un petit tip qui va vous empêcher de craquer sur tout le magasin : faites un inventaire de votre dressing. En effet, vous verrez ce qu'il vous manque et ce que vous avez déjà. Une bonne manière de se rendre compte de son dressing. 

 

10. Se faire plaisir 

Évidemment, il est difficile de passer du jour au lendemain à un dressing 100% green. Il faudra un peu de temps, mais ça en vaut le coup ! Tentez de réduire vos sessions shopping et de réfléchir à chaque achat.

Mais inutile de culpabiliser parce que vous avez craqué sur nos sélections Zara, il faut savoir se faire plaisir ! L'idée n'est pas d'atteindre la perfection mais de faire de son mieux. En vous renseignant davantage sur la mode responsable, vous apprendrez à vous faire plaisir sans culpabiliser !