Trigger Warning : viol, agressions sexuelles.

"Elle l'a bien cherché" "T'as vu comment elle était habillée ?" "Faut se couvrir un peu" "C'est normal elle est sortie comme ça".

Combien de fois avez-vous entendu ces réflexions après avoir appris qu'une femme s'était faite violer ou agresser sexuellement ? Sans connaître le contexte, le premier argument qui sort de la bouche des gens, c'est par rapport à ce qu'elle portait. 

Comme si quelqu'un avait collé une énorme étiquette "servez-vous" sur sa robe, ou sa jupe. Mais il est temps de leur dire quelque chose : une femme se fait agresser ou violer peu importe comment elle est habillée. Une enfant de 5 ans en robe peut être une victime, une femme en jogging aussi, tout comme celle en mini-jupe. 

Et ça suffit. En cette journée internationale du droit des femmes, rappelons qu'un vêtement n'est PAS un consentement. Les femmes ont le droit de s'habiller comme elles veulent, rien ne justifie une agression sexuelle ou un viol. Ce n'est pas parce qu'un vêtement est sexy qu'il appelle à être touché par n'importe qui. Et pour prouver cela, on vous a fait une sélection des plus belles pièces qui ne sont pas un consentement. 

Que ce soit un jogging, une mini-jupe ou un décolleté, aucun vêtement n'est une invitation. Il est temps que les choses changent, et que les femmes n'aient plus peur de porter ce qu'elle veulent. 

Les Éclaireuses

 

- 

 

LET'S SHOP !