TIC, TAC, TIC, TAC... What time is it ?

Pendules déréglées, horloges détraquées, le cadran déglingué... Nous avons le regret de vous annoncer que notre exploration à travers l'histoire de la mode semble avoir été quelque peu chamboulée.

Perdues au beau milieu d'un flot de vêtements, noyées sous une ribambelle d'accessoires et de tendances datant de toutes les époques, il semblerait que nous nous trouvions au beau milieu d'un conflit espace-temps !

Nous vous demanderons de garder votre calme et de ne surtout pas paniquer. Après tout, c'est l'occasion ou jamais de nous concocter un style parfait, aux accents rétro parfaitement dosés. 

Alors profitons plutôt de ce léger contretemps pour faire le plein de bonnes idées, d'astuces merveilleuses et de tips bien pensés pour tout apprendre des rudiments d'une allure vintage très très stylée. 

Et ça tombe bien car pour vous faire patienter, avant de reprendre notre périple vers les confins de la Fashion Galaxie, Les Éclaireuses exploratrices vous ont préparé un guide idéal pour parfaitement savoir s'habiller rétro. Alors prête à vous concocter un style vintage que tous vont vous envier ? 

Enjoy,

Vos Éclaireuses rétro

 

1 – Mélanger des pièces vintage et actuelles
Source: Style.com

Même si on est fan du total look rétro de Dita Von Teese, on avoue qu’il n’est pas très adaptable à la vie de tous les jours.

Alors si on n’est pas du genre à aller au boulot ou faire ses courses en mode pin-up, on intègre de jolies pièces vintage à son dressing actuel.

Et en pratique ça donne quoi ? Et bien, on peut par exemple associer une jupe rétro à un t-shirt blanc plus streetwear, un chemisier vintage à un jean skinny ou encore porter sa robe surannée préférée avec des accessoires plus contemporains. Le secret réside dans le dosage entre pièces vintage et basiques modernes.

 

2 – Mixer les époques
Source: Tendances de mode

Selon notre pote Wikipédia, le vintage regroupe toute la mode datant au plus tard des années 80. Autant dire que ça regroupe un paquet d’années et autant de tendances toutes différentes les unes des autres.

Parmi elles, il peut arriver qu’on ait nos préférences mais le risque en associant uniquement des pièces de la même époque, c’est d’avoir l’air déguisée.

Alors pour s’éviter un style « Au bal masqué ohé ohé ! », on mélange non seulement moderne et ancien mais on peut aussi mixer les époques.

 

3 – Choisir des pièces faciles à apprivoiser
Source: Mode de ville

Pour les débutantes de la fripe, on choisit en priorité des pièces accessibles, faciles à porter. Il peut s’agir d’une jolie chemise ou d’un pull à associer facilement à un jean ou un chino, d’un short en denim taille-haute hyper actuel ou d’une jupe, plus facile à apprivoiser qu’une robe qui fera un total look retro.

Un conseil : si vous n’êtes pas encore à l’aise avec le vintage, évitez les pièces trop typées seventies et eighties, car mal portées, elles risqueraient de vous faire paraître démodée.

 

4 – Vérifier la qualité des tissus
Source: Streetstylers.se

Trouver une fripe canon c’est bien, trouver une fripe canon ET de qualité c’est mieux ! Beaucoup mieux ! On lit donc les étiquettes et on privilégie les belles matières comme la soie, la laine ou le cuir. Si c’est trop cheap, on risque l’effet déguisement.

De plus, qui dit vintage dit souvent vêtements d’occasion. Donc une fois qu’on a déniché une belle pièce, on passe à l’inspection et on vérifie les éventuelles tâches (particulièrement au niveau des aisselles), traces d’usures, déchirures ou odeurs désagréables. Si on sent que ces défauts ne sont pas réversibles, on la laisse en rayon.

 

5 – Vérifier la qualité des finitions
Source: Style Heroine

Après avoir checké la matière dans les règles, on n’oublie pas de contrôler les finitions.

S’il le faut, on retourne le vêtement dans tous les sens pour être sûre que les coutures sont en état et qu’elles ne lâcheront pas au bout de 3 essayages. Et on vérifie aussi les boutons et les fermetures. Parce qu’on n’est pas toutes des bêtes en coutures !

 

6 – Ne pas toujours se fier à la taille
Source: Collage Vintage

Comme les styles, les tailles ont varié avec les années alors, sur une pièce vintage, il n’est pas toujours possible de se fier au petit chiffre ou à la lettre marquée sur l’étiquette. Donc pour être sûre, on file en cabine ! On évitera ainsi les déceptions et les larmes de sang en rentrant de son shopping.

 

7 – Ne pas craindre les retouches
Source: Sprezzatura Eleganza

Cette petite robe est (presque) parfaite : de très belle qualité et parfaitement ajustée à notre taille. Seulement voilà, on hésite parce qu’on n’est pas fan des froufrous désuets au bout des manches. Et oui il suffit parfois d’un détail pour nous déranger.

Mais il se peut que ces petits détails soit facilement modifiables. Alors on réfléchit pour voir si une retouche serait faisable et en ferait toujours une bonne affaire, et si oui on se laisse tenter. Ce serait quand même dommage de laisser passer la pièce de nos rêves !

Et il en va de même pour les chaussures. Il arrive que les semelles soient usées mais dans ce cas, il suffit souvent d’un petit passage chez le cordonnier pour régler le problème. Mais si on craint trop le montant des travaux, on prend une photo, on met la paire de côté et on fait faire un devis chez le cordonnier avant de craquer.

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

8 – Shopper de jolis accessoires
Source: Archzine FR

Foulards, bijoux, ceintures, lunettes de soleil, sacs à main, commencer par les accessoires est sûrement la manière la plus simple de se mettre au vintage et de donner un style unique à ses tenues.

Comme pour le reste, on veille à vérifier la qualité avant de passer en caisse.

 

9 – Penser aux chaussures
Source: Collage Vintage

On n’y pense pas toujours mais les chaussures vintage peuvent véritablement transformer notre allure. Le souci c’est qu’on peut vite être démotivée face à une étagère pleine de chaussures en piteux état et rebutée par l’idée que quelqu’un les a portées et y a mis ses mauvaises odeurs.

Il ne faut donc pas hésiter à se retrousser les manches pour dénicher la perle rare. Et pour être sûre de notre coup, on mise sur des valeurs sures intemporelles comme des boots ou des derbies en cuir dans des tons neutres.

 

10 – Se laisser surprendre
Source: Collage Vintage

Rentrer dans une friperie avec une idée fixe en tête n’est pas la meilleure idée qui soit. Non seulement on peut vite être déçue, mais en plus on risque de passer à côté d’une bonne affaire et de repartir totalement bredouille.

Alors un conseil : on garde une petite idée dans un coin de l’esprit pour ne pas être totalement submergée au milieu des bacs de fripes mais on accepte aussi de se laisser surprendre. Après tout, le coup de foudre se trouve peut-être au coin du rayon !

 

11 – Assumer son excentricité
Source: Miss Pandora

Quand on se lance dans le vintage, on n’est pas à l’abri de craquer pour des pièces extravagantes, que certains qualifieront d’importables ou de ridicules. Et alors ? Si on est sure de nous et de notre style, il se peut qu’on en surprenne plus d’un (ou d’une) et qu’on finisse même par recevoir des éloges. Alors un seul mot d’ordre : assumer !

 

12 – Choisir les bonnes boutiques
Source: Nyanzi.com

Si on fait partie de la team courageuses (ou fauchées), on privilégie les enseignes où les vêtements sont présentés en vrac. Il faut parfois fouiner pendant des heures mais à la fin des recherches, les très bonnes affaires sont souvent au rendez-vous.

Et si on se place plutôt dans la team efficaces (ou fainéantes), il existe de belles boutiques de fripes dans les beaux quartiers, où tout est parfaitement en ordre et où on peut trouver des pièces de marque à prix cassés. Malgré tout, le rangement à un prix et il est souvent salé, voire pimenté…

 

13 – Tenter le tourisme de fripes
Source: Pinterest

Bien que la plupart des friperies se trouvent dans les grandes villes, il est malgré tout possible d’en trouver dans de petites villes de province. Et c’est l’occasion de faire de très (très) bonnes affaires car les prix sont souvent plus bas, comme la demande est moins importante. Une bonne raison de plus de partir en weekend !

De plus, écumer les friperies peut aussi être un moyen génial de ramener des pièces uniques et originales de ses voyages à l’étranger.

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

14 – Porter une tenue pratique pour partir en shopping
Source: Sandra Semburg

Dans certaines friperies, il arrive qu’il n’y ait pas une seule place de perdue et donc pas de cabine ! On essaie donc de faire preuve de pragmatisme et de revêtir une tenue la plus pratique possible. On enfile par exemple un slim ou un legging avec un petit caraco et une grande tunique pour pouvoir essayer facilement par-dessus ses affaires, au beau milieu de la boutique.

 

15 – Acheter des pièces actuelles d’inspiration vintage
Source: Collage Vintage

Bon là, on l’avoue, c’est un peu de la triche. Mais pour celles qui n’ont pas la foi d’écumer les friperies ou que l’idée de porter des vêtements d’occasion rebute, il reste toujours l’option du néo-vintage.

En effet, de nombreuses boutiques de prêt-à-porter proposent maintenant des sélections de vêtements neufs d’inspiration rétro. Du coup, on y trouve plus facilement des pièces à notre taille. Par contre, pour le côté historique et l’emprunte carbone, on repassera…