"Je ne suis pas parisienne, ça me gêne, ça me gêne…"

Charmante, élégante, nonchalante, chic, sûre d’elle, libérée…. Autant de qualificatifs et de stéréotypes pour décrire une seule et même femme : la parisienne !

Quintessence de la féminité, objet de désirs déchainant les passions et source intarissable d’inspiration, cette femme est un mythe autant qu’une énigme.

Il fallait donc une marque légendaire pour la percer. Qui mieux donc que DIM ? L’emblématique griffe de lingerie et fournisseur officiel de collant fête justement ses 60 ans et à cette occasion, elle s’associe aux Éclaireuses pour percer le mystère de cette femme, cette dimette, si souvent imitée mais jamais égalée.

L’heure est donc venue de s’aventurer au-delà  des clichés pour découvrir enfin les véritables ingrédients de ce « Je ne sais quoi » qui définit si bien la seule et l’unique : la parisienne.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1 – La parisienne connaît par cœur les lignes de métro et c’est une sacrée fierté

Une voiture ? À Paris ? Même pas en rêve ! La parisienne se déplace exclusivement en métro, en bus, en vélo et occasionnellement en VTC (quand elle a trop la flemme). Pour se consoler, elle se dit qu’elle travaille sa socialisation et fait un geste pour la planète. Mais surtout, elle est fière d’expliquer à tous ses amis de province qu’elle a un sens de l’orientation surdéveloppé autant à l’extérieur que sous terre. Et ça tout le monde ne peut pas en dire autant !

 

2 – Elle passe 2h à se donner le parfait petit air négligé

Le pire ennemi de la parisienne ? Le brushing ! Quand elle est trop bien coiffée, sans un cheveu qui dépasse, elle frise la crise de panique. Elle préfère amplement le charme d’une chevelure savamment décoiffée, comme au saut du lit… Mais avec 2h de travail à grand renfort de texturisant et de sèche-cheveux. La fin justifie les moyens !
Et côté look, point trop n'en faut, la parisienne est l'instigatrice même du style effortless. Il lui faut donc des pièces simples, chic et joliment efficaces du manteau aux sous-vêtements. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle adore les dessous DIM !

 

3 – Elle n’a pas la même notion des m² 

« Un 30m² à 900€ par mois, quelle aubaine ! » Alors que ses amis qui n’habitent pas la capitale s’étranglent à l’évocation des loyers parisiens, la parisienne ne s’étonne plus de rien. Au contraire, elle trouve normal de liquider la moitié de son salaire mensuel pour un mini appartement. Un trou de souris certes, mais avec parquet et cheminée ! S’il vous plaît !

 

4 – Elle connaît tous les pièges à touristes

La parisienne est de celles à qui on ne la fait plus ! Hors de question de perdre son énergie, sa bonne humeur et son précieux temps dans des attrape-touristes. Dans cette optique, elle sait bien que les Champs Elysées sont le pire des endroits où faire son shopping et connaît tous les meilleurs plans pour shopper tranquille. Le meilleur d’entre eux s’appelant Internet…

 

5 – Elle est toujours pressée

« Déso, j’ai pas le time » La parisienne est toujours entre deux plans. Tellement qu’elle ne prend même plus le temps de finir ses mots (quand on parle de timing, il n’y a pas de petite économie) et court sans arrêt. Ce n’est pas compliqué, même quand elle a le temps, elle n’a pas le temps. Surtout dans le métro !

 

6 – Elle possède son propre vocabulaire et adore le frenglish

Attention, petit cours de vocabulaire ! La parisienne ne mange pas en buvant un verre, elle a un déj’ en prenant un drink. Et qu’elle prenne son temps, no way : elle est bien trop busy, elle doit partir asap rejoindre sa BF qui lui a raconté une fake news sur son ex.

 

7 – Elle n’est plus choquée de payer un coca 4€

Oui la vie est plus chère à Paris, c’est un fait, et la parisienne l’a intégré. Elle n’a donc pas besoin qu’on lui rabâche tous les quatre matins que « Oh lala la vie est quand même beaucoup plus chère à la capitale ».  De toute façon elle n’a pas le choix, elle ne se voit pas vivre ailleurs. Point !

 

8 – Elle ne se considère pas parisienne mais sixienne, onzienne, quinzienne, dix-septienne…

« Chacun chez soi et les moutons seront bien gardés ! » Plus qu’être attachée à sa ville, la parisienne est surtout très accrochée à son quartier qu’elle connaît comme sa poche. Tellement qu’un simple passage dans un autre arrondissement peut être vécu comme un véritable rendez-vous en terre inconnue ! Et on ne parle même pas du changement de rive et de la banlieue…

 

9 – Les terrasses sont ses meilleures amies

Qui dit petit appartement dit souvent manque d’extérieur… Pour profiter du soleil et de l’air pollué frais, la parisienne est donc abonnée aux terrasses des cafés où elle aime se poser pour discuter pendant des heures. Et ce, qu’il fasse un temps merveilleux ou -5 degrés. Rien ne lui fait peur ! Une bonne paire de collant DIM et le tour est joué !

 

10 – Elle sait que la bandoulière et les baskets sont des must-have

Vous pensiez que les must-have de la parisienne se résumaient à un trench à la Charlotte Gainsbourg, une marinière nouvelle vague et une casquette gavroche ? Que nenni ! La parisienne est bien plus qu’un cliché. Mais il y a deux pièces sur lesquelles elle s’accorde : le sac à bandoulière si pratique pour lutter contre les pickpockets du métro et les baskets tellement utiles pour suivre son rythme effréné. Associées à de jolies soquettes fantaisie DIM, la voilà prête à gambader toute la journée !  

 

Let's shop !