Devenir végétarienne peut faire peur et attirer à la fois !

Si, comme nous, vous êtes gourmande, vous aimez les bonnes choses et en particulier la viande (sous toutes ses formes), mais que, comme nous, vous aimeriez manger plus équilibré pour préserver la planète et votre santé, on peut d’ores et déjà vous annoncer que vous êtes bien tombée !

Qu’il soit question de santé, d’engagement écologique ou encore d’opposition à la souffrance animale, le régime végétarien séduit, en France, de plus en plus de monde.

En tout cas, une chose est sûre, on vous promet que vous retrouvez le même plaisir de cuisiner et de manger, si ce n’est avec encore plus de curiosité de découvrir des plats et des saveurs auxquels vous n’auriez jamais pensé !

Qu’importe les motivations, supprimer définitivement ou occasionnellement la viande et le poisson de ses repas demande quelques ajustements

On vous explique, sans perdre de temps, comment devenir végétarienne en 3 semaines seulement !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

Semaine N°1 : on découvre un régime plus végétal

Pour ne pas chambouler brutalement vos habitudes alimentaires, voyez cette première semaine comme une phase de découverte. C’est le moment de vous ouvrir à tout ce que la cuisine végétarienne a à vous offrir, mais surtout de les essayer !

N’ayez plus peur de vous diriger vers des aliments tels que les légumineuses ou les oléagineux que vous aviez jusqu’alors un tantinet ignoré, et prenez pleine conscience de toutes leurs variétés !

Attention, néanmoins, à ne pas trop compenser avec les produits laitiers qui, en grande quantité, sont néfastes pour notre santé.

Pour rappel, un repas équilibré omnivore classique est composé de légumes, de produits céréaliers et d’un aliment protidique (on entend par là de la viande, du poisson ou des œufs). Et c’est justement cette dernière partie qu’il va falloir remplacer, soit par des légumineuses, soit par des œufs, si vous souhaitez continuer à en consommer !

 

Semaine N°2 : on fait le ménage dans ses placards

Maintenant que vous avez pu faire un tour d’horizon de toutes les possibilités en termes de produits végétaux, il est l’heure de faire le tri dans vos placards et dans votre frigo !

Au revoir steaks hachés surgelés, lardons peu éthiques et jambons bon marché, on fait de la place à tous ces aliments qui vont vous permettre de varier les plaisirs et de mieux vous alimenter.

Dans la cuisine de tout végétarien qui se respecte, on retrouve :

  • Les légumes : ils deviendront rapidement vos meilleurs alliés ! Cuisinez-les crus, cuits et bien assaisonnés, mais surtout consommez-les de saison et assurez-vous qu’ils ne viennent pas de l’autre bout de la planète !
  • Les légumineuses : cette famille de végétaux à (re)découvrir a plein de choses à vous offrir ! Les pois chiches, les lentilles, les haricots, les petits pois, le soja, les fèves ou encore l’arachide sont autant de produits que vous pouvez acheter secs, en bocaux ou en farine. Il en existe aussi sous la forme de pâtes ! Le bonus ? Les légumineuses rendent heureux ! En favorisant la production de sérotonine, ces aliments ont un effet positif sur le bien-être et agissent contre la dépression, l’irritabilité et même les hypertensions nerveuses.
  • Les céréales : pâtes, quinoa, avoine, orge, millet, seigle, épeautre… Là encore, vous avez de quoi varier les plaisirs et faire le plein d’énergie !
  • Les oléagineux : en purée, à tartiner, à saupoudrer, dans les desserts ou directement à croquer, vous pourrez faire ce que vous voudrez des noix, des noisettes, des amandes ou des graines, riches en bienfaits !
  • Les farines : de sarrasin, de lupin, de souchet ou encore de coco, ces farines sont autant d’alternatives que vous pouvez utiliser.
  • Les huiles : il est bon de privilégier les huiles riches en oméga 3 comme celles de lin, de chanvre ou de cameline pour une cuisine sans cuisson, car les oméga 3 ne supportent pas la chaleur. Pour le reste, la meilleure option reste l’huile d’olive ou l’huile de coco qui sont très digestes et dont les acides gras saturés ne sont pas nocifs, comme ceux de l’huile de palme.
  • Les épices : incontournables pour apporter de la saveur, de la couleur et réveiller les papilles. Les épices telles que le curcuma, le poivre, le safran, le gingembre, la cannelle, la muscade, le clou de girofle ou la cardamome ont des vertus étonnantes dont il serait vraiment dommage de se priver !

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

Semaine N°3 : on se met à la cuisine

Vous avez appris, vous avez rempli vos placards, place maintenant à la cuisine avec ces 20 recettes végétariennes, déclinées en trois articles (5+5+10), pour voir la vie en vert, mais pas que !

 

PS : Si vous craignez les risques de carences, vous pouvez parfaitement retrouver une supplémentation en vitamine B12 (contenue exclusivement dans les produits d’origine animale) ou en iode (apporté par les produits de la mer). Pour le reste (on pense au fer, au calcium ou aux oméga 3), la carence en fer n’est pas plus élevée chez les végétariens que chez les omnivores.