Viser la lune, ça ne me fait pas peur...

Enfin, ça dépend, là, on a un peu peur. Parmi les 12 personnes qui ont marché sur la Lune, aucune femme n'en fait partie, mais ça va vite changer. Alors oui, dit comme ça, c'est plutôt une bonne nouvelle, n'est-ce pas ? Quelle belle avancée pour nous les femmes, sauf que le contexte est extrêmement sexiste.

Tout commence quand, en septembre 2018, l’entreprise aérospatiale SpaceX annonçait que son premier « touriste » envoyé sur la Lune d’ici 2023 serait le milliardaire japonais Yusaku Maezawa. Il embarquera à bord du Starship, le vaisseau vanté par Elon Musk qui doit emmener les hommes sur la Lune et Mars, accompagné d'artistes.

Cela commençait comme un beau projet qui a très vite changé. En effet, celui-ci a annoncé le 12 janvier 2020 qu'il a mis en place une émission de télé-réalité appelée "Full Moon Lovers", pour trouver son âme soeur qui aura la "chance" d'aller sur la Lune avec lui en 2023. 

C'est beau le progrès. Parmi les critères à remplir pour avoir une chance d'être sa prétendante, il faut entre autres "avoir 20 ans et plus", sachant que ce cher monsieur a 44 ans. Avec tout cela, on oublierait presque qu'il s'agit d'un projet pour aller sur la Lune... 

Alors merci, mais non merci Yusaku Maezawa et SpaceX, on attendra avant d'aller sur la Lune, quand ce sera grâce à nos compétences et non grâce à notre physique. 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

via GIPHY-

-