C’est un fait, les mamans sont les meilleures de la planète et de toute la galaxie !

Même si on a tendance à l’oublier (surtout quand l’âge ingrat pointe le bout de son nez), elles sont toujours là pour nous, elles supportent toutes nos petites crises (même les moins justifiées)… Elles sont parfaites !

Lorsque l’on est petite, elles sont les meilleures à nos yeux, on adore les imiter et les câliner. Puis on s’éloigne peu à peu, parce que l’on a besoin de liberté et de prendre notre envol (même à 13 ans), mais on finit toujours par revenir vers elle. Une manière de boucler la boucle ! 

Alors si vous aussi, vous étiez totalement hors de contrôle pendant votre adolescence, sachez tout d’abord que c’est tout à fait normal puis faites un petit bisou à votre maman chérie et dites-lui combien vous l’aimez.

Et parce que tout cela est derrière nous (ou presque), prenons un petit moment pour redécouvrir notre relation avec notre maman en fonction de notre âge…

Enjoy, 

Les Éclaireuses 

 

1- De 0 à 10 ans : « Je t’aime tellement maman ! »

via GIPHY

C’est la période la plus douce, le monde est génial et notre maman est parfaite puisqu’elle trouve une solution à tous nos problèmes : on a faim ? Elle nous nourrit, on est fatiguée ? Elle nous câline et nous chante une berceuse jusqu’à ce que l’on tombe dans les bras de Morphée. On pense même qu’elle a des super-pouvoirs. On veut qu’elle reste avec nous tout le temps et qu’elle ne nous quitte jamais !

 

2) De 11 à 13 ans : « J’ai besoin d’un tampon et d’un rasoir, pas d’un bisou ! »

via GIPHY

Ah les débuts de la crise d’ado ! La période où l’on se cherche et puisque les premiers signes de l’adolescence sont là, on déteste lorsque notre maman nous appelle par des surnoms ridicules et on commence à rejeter son affection. Tout ce que l’on veut, c’est qu’elle nous achète ce dont on a besoin pour survivre à ce monde cruel !

 

3) 14 ans : « Ne sois pas égoïste et occupe-toi que de moi ! »

via GIPHY

On commence tout juste à s’intéresser aux fringues, au maquillage et un tas d’autres choses (bon, on avoue, les premiers flirts). Et même si on pense être totalement indépendante, on a besoin de notre maman pour nous déposer au centre commercial et de son argent pour acheter nos vêtements... Mais si elle a le malheur de nous répondre « non », on fait une crise en lui balançant des atrocités en pleine figure : « POURQUOI NON ? Ce n’est pas comme si tu avais quelque chose de mieux à faire ! Déjà que tu es vieille, ne sois pas non plus égoïste ! » 

 

4) 15 ans : « Occupe-toi de tes affaires et je ne veux pas entendre tes leçons sur l’amour ! »
Résultat de recherche d'images pour Source : Walt Disney Pictures

Notre maman s’inquiète et donc s’intéresse à nos fréquentations, pour voir si ces personnes nous tirent vers le haut ou plutôt vers le bas... Mais on déteste ça ! On a l’impression d’avoir un agent de la C.I.A qui nous espionne toute la journée pour connaître tous nos faits et gestes. On a droit à des questions h24, telles que « qui est ce beau garçon ? », à laquelle on répond, évidemment : « ce n’est qu’un ami, maman, alors arrête d’être embarrassante et laisse-moi vivre. Tu es simplement jalouse parce que moi j’ai une vie palpitante ! »

 

5) 16 ans : « Il peut dormir à la maison ? »

via GIPHY

C’est la période où l’on commence à sortir un peu plus souvent (permission de minuit) et on fait donc de nouvelles rencontres. On a enfin notre premier petit copain et on ne veut plus le quitter. Jamais ! On le ramène à la maison, et ce, même si notre mère ne le connaît absolument pas. On sort donc les yeux doux : « Maman, tu sais que je t’aime très fort, hein ? C’est mon petit copain, il peut dormir à la maison ? Dans ma chambre. Dans mon lit et toute la nuit ? » Elle répond non et on la trouve totalement déraisonnable. Oh et c’est aussi l’époque de LA discussion, mais dès qu’elle commence son discours sur les préservatifs, on se bouche les oreilles. BLABLABLA, j’entends rien !

 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

6) 17 ans : « Tu ne me laisses rien faire ! »

via GIPHY

Elle est toujours derrière notre dos et ne nous lâche jamais la grappe. Dès que l’on veut faire quelque chose d’amusant (c’est-à-dire boire une quantité abusive d’alcool, sortir toute la nuit avec nos copines et d’autres personnes que l’on ne connaît même pas), elle refuse ! Ce n’est pas juste !

 

7) 18 ans : « Tu peux me faire des crêpes ? En plus, je vais bientôt partir de la maison... »

via GIPHY

La majorité ! Cela signifie que l’on a beaucoup plus de liberté et notre maman nous incite à être totalement indépendante avant de quitter la maison. Mais quelques fois, on est trop fainéante pour se faire à manger, même si on a très faim. Notre petite stratégie est de jouer la carte de « je vais bientôt quitter la maison, alors tu veux bien me faire mon plat préféré ? Car il va beaucoup me manquer ! »

 
8) 19 ans : « LIBERTÉ ! »

via GIPHY

On est libre, on peut faire TOUT ce que l’on veut. Plus personne pour nous dicter notre vie. Plus personne pour nous espionner. Et plus obligée de faire la vaisselle après chaque repas ou le ménage tous les jours... TOP !

 

9) 20 ans : « Comment on fait une omelette déjà ? »

via GIPHY

C’est la cata ! À force d’avoir notre maman avec nous pour nous faire à manger et s’occuper de nous, on se reposait sur elle pour tout et n’importe quoi donc elle nous manque énormément. Enfin surtout ses petits plats...

 

10) 21 ans : « Maman, je peux t’appeler ? J’ai besoin de me plaindre ! »

via GIPHY

Les gens sont tellement ennuyeux parfois qu’on a besoin de nous plaindre un peu. Bon d’accord, beaucoup ! Et qui est la personne qui a toujours de bons conseils (même si au début on voulait toujours faire l’inverse de ce qu’elle disait) et qui nous écoute gentiment blablater des choses sans queue ni tête ? Notre maman chérie. Et puisque nous ne sommes plus à la maison, on la prend en otage pendant des heures au téléphone... 

 

11) 22 ans : « Comment je fais pour enlever la tache de vin sur le canapé ? »

via GIPHY

Et une année de plus pour notre poire ! Bon, 22 ans c’est encore très jeune, mais on a tout de même envie d’avoir des passe-temps d’adultes. Alors on invite nos amies pour un dîner (à emporter) et on ouvre une bonne bouteille pour l’occasion. Mais malheur, on renverse une goutte sur le canapé... « Euh maman ? Comment je fais pour retirer ça ? » Parce que oui, seules les mamans connaissent les petits tips utiles pour la vie de tous les jours et visiblement, on aurait bien besoin d’un petit coup de main ! 

 

12) 23 ans : « Comment tu as fait maman ? Tu es trop forte ! » 

via GIPHY

Cela nous arrive souvent d’avoir des petits coups de mous, on est trop fatigué, tellement qu’on peut à peine bouger ! Alors, on pense à notre maman qui, elle, ne baissait jamais les bras. Elle avait un job, s’occupait de nous et de la maison... Mais comment faisait-elle pour gérer tout en même temps sans jamais lâcher ? Elle a forcément des super-pouvoirs ! 

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

13) 24 ans : « HELP. Dis-moi tout ce que tu sais sur l’amour ! »

via GIPHY

Séparation et cœur brisé. On n’est vraiment pas en forme et soudain on regrette tellement d’avoir fait l’idiote lorsque notre maman voulait nous donner ses conseils sur l’amour quand on était plus jeune. Idiote ! Mais heureusement pour nous, notre maman est toujours là pour nous réconforter et nous aider à surpasser chacun de nos problèmes. Maintenant, on est beaucoup plus intéressée par ses leçons de vie et son histoire avec papa...

 

14) 25 ans : « Désolée, je ne peux pas sortir, je vais voir ma maman ! »

via GIPHY

Le monde à l’envers ! Souvenez-vous, quand on était plus jeune, on ne voulait voir que nos amies et passer le moins de temps possible avec notre mère, mais avec le temps c’est l’inverse que l’on désire le plus au monde. Une soirée tranquillou avec sa maman d’amour. Oui, c’est vrai que sortir avec des copines, c’est super sympa, mais peut-être un autre soir...

 

15) 26 ans : Tu te souviens quand on passait les vacances scolaires ensemble ? Trop bien ! »

via GIPHY

Ah la nostalgie ! On devient toute triste parce que maintenant on ne voit notre maman que quelques heures dans la journée (rien que ça !) alors qu’avant ON VIVAIT ensemble. On passait les vacances scolaires ensemble, même si à l’époque on était dégoutée, mais c’est connu que l’on ne se rend compte de l’importance des choses qu’une fois qu’on les a perdues. Mais bon, on appelle notre maman pour organiser une petite sortie parce que ça fait super longtemps qu’on ne s’est pas vues. 2 jours, c’est énorme ! 

 

16) 27 ans + : « JE T’AIME TELLEMENT MAMAN CHÉRIE ! »

via GIPHY

On revient à l’origine, on aime notre maman malgré toutes les bêtises qu’on a pu faire étant plus jeune. L’âge nous apprend seulement que les mamans sont exceptionnelles et tellement précieuses... 

 

Photo de couverture : The CW