Harcèlement et arnaques, vendre sur Vinted n'est pas toujours sans danger

Marie Ordioni 03 juillet 2024
Mis à jour le 09 juillet 2024

Vinted, c'est cette application d'achat, de revente et d'échange géniale qui a permis aux Français.es de faire un immense pas vers une mode plus réponsable. Mais malheureusement, derrière cet incroyable engouement se cachent de terribles zones d'ombre...

Qu’il s’agisse d’achat, de vente ou d’échange, Vinted a complètement réussi son pari. En l’espace de quelques années, la plateforme est devenue l’un des leaders du domaine. Elle compte aujourd’hui plus de 65 millions d’utilisateurs, dont la majeure partie est en France - 23 millions -. Ultra-facile d'utilisation et ludique, elle permet à n’importe qui de s’improviser commerçant, et donne l’opportunité aux mordus de mode de trouver des pièces d'une rareté sans égale.

Mais comme tous les réseaux, l’application présente évidemment des risques. Depuis quelques mois, les prises de paroles au sujet de cas de harcèlement se multiplient. À cela s’ajoutent de nombreuses plaintes concernant des arnaques. Des dangers instaurant irrévocablement un sentiment d’insécurité sur le site de revente.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Vinted (@vinted)

Des cas de harcèlement sur Vinted

En tant qu’utilisatrices Vinted, et comme sur la plupart des plateformes issues du même domaine, il est en notre pouvoir d’envoyer comme de recevoir des messages. Et ce, à n’importe quel autre membre. Parmi eux se cachent ainsi des personnes malintentionnées dont l’ambition est à mille lieues d’acheter ou de vendre un vêtement. Interrogée par BFM TV, une étudiante témoigne : "Beaucoup d'hommes prennent cette plateforme pour un site de rencontre. Si certains assument leur identité, ce sont bien souvent des comptes sans activité, sans photo, créés spécialement pour aller parler aux femmes de manière déplacée et qui font semblant de s'intéresser aux articles." Ces discussions peuvent alors bifurquer vers des sujets que l’on ne souhaite absolument pas aborder, et propos auxquels on ne devrait clairement pas être confrontées.

Autre cas de figure : La demande d’envoi de photo. Lorsqu’on met un article en vente, on oublie parfois de le montrer porté. Raison pour laquelle les potentiels acheteurs se permettent de nous en demander un cliché. Jusqu’ici, rien d’anormal. Encore faut-il qu’ils soient réellement intéressés. "Dès que j’ai le malheur de porter une robe, je reçois des messages pour me dire à quel point je suis ‘voluptueuse’. (…) On m’a déjà demandé d’envoyer une photo de moi avec le t-shirt blanc que je vendais ‘sans soutif’ pour voir s’il était transparent.", raconte Élodie.

De son côté, contacté par le média, Vinted assure ne tolérer "aucune forme de harcèlement ou de comportements inappropriés sur la orme" et "mettre tout en œuvre pour créer un environnement sûr et assurer la meilleure protection possible à (ses) membres." Elle invite d’ailleurs ses utilisateurs à solliciter ses équipes en cas de besoin, et assure mettre en examens les comptes signalés. "Nous pouvons également prendre des mesures à l'encontre du membre à l’origine de ce contenu, pouvant aller jusqu'au blocage définitif de son compte.", conclut-elle. En espérant ne pas avoir à en arriver jusque-là…

Multiplication des arnaques sur l’application

Un autre danger s’est largement installé sur la plateforme ces dernières années, à savoir les arnaques. Bien que l’application soit sécurisée, les vendeurs et acheteurs ne sont pas tous honnêtes et arrivent parfois à passer entre les mailles du filet. Ainsi, l’escroquerie la plus courante est celle du colis vide. Le principe est très simple : le vendeur envoie une boîte vite à l’acheteur. À ce sujet, Vinted affirme, toujours à BFMTV, "prendre en compte de nombreux facteurs lorsqu'un litige est ouvert entre un acheteur et un vendeur. Si nous recevons une réclamation concernant la réception d'un colis vide, nous examinons toutes les possibilités : parmi elles, l'activité des deux membres (du vendeur et de l’acheteur), toute activité frauduleuse potentielle, la possibilité d'un emballage inapproprié ou de dommages causés lors du transport."

Mais cela ne s’arrête pas là, puisqu’il existe différents types d’escrocs. Certains demandent aux acheteurs de passer par PayPal pour le règlement de l’article. Ils ne sont alors plus couverts par la "Protection Acheteurs". Il s’agit du système permettant aux utilisateurs de faire des paiements sans échanger leurs coordonnés bancaires. À compter de la réception de la pièce, l’acheteur a alors deux jours pour signaler si celle-ci lui convient. Sans cette protection, la transaction n’est plus sécurisée. Le vendeur peut donc, par exemple, prendre l’argent sans envoyer la pièce.

Plus facilement détectables, les messages frauduleux n’en sont pas moins nombreux… Au contraire. Le modèle le plus répandu est celui du faux message ou e-mail de la part Vinted nous demandant diverses informations. Mais il peut y avoir des variantes. Sans se cacher derrière le nom du leader, certains arnaqueurs nous invitent à appuyer sur un lien pour participer ou gagner à quelque chose. "Les escrocs demandent généralement tes coordonnées de contact, des données sensibles ou encore tes identifiants de connexion. Les messages de hameçonnage peuvent aussi contenir des liens vers des sites malveillants ou des fichiers infectés en pièce jointe.", décrit Vinted.

Le site redouble aujourd’hui d’effort pour sécuriser son système, et promettre la meilleure des expériences à ses membres. Néanmoins, il est également de notre devoir de rester sur nos gardes.

Retrouvez tous nos articles dans notre rubrique Société

 

Tags : société, News Société

Marie Ordioni
Rédactrice

Vous aimerez aussi

Top de Société

Sur le même sujet

De la même auteure

Prête à être
éclairée ?

Recevez la dose d'inspiration
qui change la donne !