Aux États-Unis, le droit à l'avortement n'est plus un droit constitutionnel.
Dans certains états du pays, il est donc désormais interdit d'avoir recours à une IVG. Alors que des femmes qui voudraient mettre fin à leur grossesse sont désormais considérées comme des hors-la-loi, sur les réseaux sociaux et plus particulièrement sur TikTok, une chaîne de solidarité s'est mise en place. On vous explique comment...

Cette trend TikTok permet aux défenseurs de l'avortement d'entrer en contact avec des femmes dans le besoin

Depuis la semaine dernière, les utilisateurs de TikTok du monde entier inondent l'application de propositions de soutien aux femmes américaines qui ont besoin d'avorter. Mais beaucoup de ces vidéos ne mentionnent pas du tout l'avortement directement. Au lieu de cela, elles font référence à une hypothétique "escapade", un "voyage en camping" ou une "dégustation de vin", autant d'exemples d'"algospeak", ou de codes Internet avec des significations cachées. Ces vidéos ont également un autre point commun : un texte superposé sur la chanson "Paris" des Chainsmokers.
En effet, ce hit sorti en 2017 est devenu un cri de ralliement pour l'accès à l'avortement grâce à cette phrase : "Si nous tombons, nous tombons ensemble".

@chelsea.tomecek #ifwegodownthenwegodowntogether #roevwade ♬ What would you do - Bitch
@jessem70 #ifwegodownthenwegodowntogether ♬ Paris - The Chainsmokers 

Sur TikTok, les paroles de "Paris" ont également été transformées en hashtags comme #ifwegodownthenwegodowntogether et #wegodowntogether. En début de journée jeudi, les deux ont cumulé 78,5 millions de vues, tandis que la chanson a été utilisée dans plus de 136 600 vidéos.

@ninaa.whitee #ifwegodown #ifwegodownthenwegodowntogether #canadian #fyp ♬ What would you do - Bitch

@darlingjones666 #girlsnight #camping #rvw #womensupportingwomen #ifwegodownthenwegodowntogether ♬ What would you do - Bitch

Après avoir été mis au courant de cette tendance, les Chainsmokers ont déclaré que, même s'ils n'avaient jamais imaginé que la chanson vieille de cinq ans deviendrait un hymne au droit à l'avortement, c'était "magnifique de voir notre musique jouer un rôle pour rassembler les gens."

Mais ce n'est pas sans risque !

Bien que les vidéos semblent être bien intentionnées, certains utilisateurs ont mis en garde contre le fait d'accepter les offres d'inconnus, notamment parce que certains États pourraient rendre illégale l'aide aux personnes souhaitant se faire avorter. Par exemple, les personnes qui agissent de la sorte en Alabama risquent d'être "poursuivies pour conspiration si elles aident quelqu'un à obtenir ou même à planifier un avortement dans un autre État", a déclaré sur Twitter le représentant de l'État Chris England, président des démocrates d'Alabama.

Les Chainsmokers ont déclaré que la chanson aurait "tellement plus de sens chaque fois que nous l'interprétons".

 

@thechainsmokers

if we go down then we go down together. last night in atlanta and every night from now on ❤️

♬ original sound - The Chainsmokers

 

"Si nous tombons, nous tombons ensemble. La nuit dernière à Atlanta et chaque nuit à partir de maintenant", en légende d'une vidéo après leur spectacle lundi en Géorgie.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

 

Tags : réseaux sociaux, News, News Société