"Allez, encore un verre !"

S'il y a une chose qu'on ne peut pas vous enlever, c'est votre sens de la fête et votre descente légendaire. Oui, vous êtes une femme mais ce n'est pas pour autant que vous êtes une fragile. 

À raison de plusieurs afterworks et apéros entre copines dans la semaine, on peut dire que votre consommation d'alcool n'est pas des moindres. Et même si vous savez qu'il faut toujours rester en contact avec notre copine "Modération", rien n'empêche de passer des bons moments. 

Jusqu'à maintenant, rien de bien spécial, nous direz-vous... 

Mais une étude pourrait bien intéresser les plus buveuses d'entre vous. Récemment publiée dans "The New Republic", cette étude réalisée par des chercheurs finlandais révèle le lien fort entre intelligence et consommation d'alcool.

Ayant testé leur théorie sur 3000 personnes, il en est ressorti que le développement verbal (votre capacité à commencer à parler, et à prendre la parole) est lié à l'intelligence sociale (votre capacité à vous faire des amis et à vous trouver votre place dans la société). En effet, plus vous êtes sociable, plus vous avez de risques de vous retrouver dans des endroits qui proposent de l'alcool, et de (forcément) en consommer. 

Mais ce n'est pas tout : une autre étude plus ancienne, réalisée par la London School Of Economics, se recentre plus sur le sexe féminin. Elle démontre, après des recherches réalisées sur des sujets nés dans les années 70, que les femmes qui accumulent plus de diplômes et qui réussissent leurs études seraient plus susceptibles d'avoir une consommation d'alcool plus élevée, fait que l'on ne retrouve pas réellement chez les hommes. 

En conclusion : prenez une pincée de votre côté studieux, ajoutez-y une bonne dose de sociabilité et vous obtiendrez une vraie picoleuse professionnelle ! Mais peu importe, nous ce que l'on retient, c'est que les femmes qui boivent beaucoup sont plus intelligentes que les autres

D'ailleurs, le week-end approche... À la vôtre !

Enjoy, 

Les Éclaireuses

 

Source : Giphy

 

Photo de couverture : ©Slinky-Aleksandr