Le chanteur de R&B et Soul, R. Kelly, fait parler de lui depuis hier soir aux États-Unis.

En effet, les jurés ont délibéré sur son cas et l'ont reconnu coupable de crimes sexuels sur mineures depuis des années.

Le chanteur R. Kelly condamné

Le chanteur de 55 ans R. Kelly, connu par tous et très influent dans le domaine de la musique depuis les années 90, a été condamné à 30 ans de prison ferme pour des faits de crimes sexuels.

Le procès avait commencé il y a 9 mois au tribunal fédéral de Brooklyn où le chanteur américain était accusé de crimes sexuels sur mineures au sein de la communauté noire aux États-Unis.

Le chanteur de "I Believe I Can Fly" a été jugé ce mercredi 29 juin 2022 et a été reconnu coupable de ces crimes.

Des crimes sexuels sur des jeunes filles et jeunes garçons

Pendant les semaines de procès qui se sont déroulés en août et en septembre 2021 aux États-Unis, R. Kelly a expliqué qu'il avait été accusé de "criminel", de "prédateur"...

En effet, il n'a pas été accusé de ces mots à tort, car ce sont 9 jeunes femmes, mais également jeunes hommes, qui l'ont accusé d'avoir abusé d'eux sexuellement. Les victimes expliquent des viols, des prises de drogues forcées, des situations d'emprisonnement ou encore des faits de pédopornographie.

Des accusations depuis des années contre lui

Le chanteur R. Kelly avait révélé avoir été violé à l'âge de 8 ans et avait été reconnu coupable fin septembre 2021 de plusieurs accusations graves : extorsion, exploitation sexuelle de mineur, enlèvement, trafic, corruption et travail forcé. Ces accusations venaient d'une période allant de 1994 à 2018.

Depuis son verdict, le chanteur n'a prononcé aucun mot ou n'a publié aucun communiqué.

Les procureurs fédéraux de Brooklyn demandaient au moins 25 ans de réclusion criminelle pour le "danger" que représentait R. Kelly dans la vie. De son vrai nom Robert Kelly, le tribunal s'est exprimé sur le fait qu'il était "un imprudent, un manipulateur, dans le contrôle et la coercition, ne montrant aucun signe de remords ou de respect de la loi".

Durant ce procès, la voix des femmes de la communauté noire s'est fait entendre, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans les rues des États-Unis, et le mouvement #MeToo a été propulsé comme jamais auparavant pour ces femmes dont la majorité des victimes étaient des femmes noires qui accusaient un artiste noir.

En 2016, face à 'GQ', avant l'ère #MeToo, R. Kelly s'était exprimé sur ces accusations sexuelles : "J'aime les femmes. Est-ce j'aime coucher avec des filles mineures ? Absolument pas. Est-ce que des gens essaient de détruire ma carrière ? Absolument".

Les Éclaireuses

 

Tags : News People