"Chéri(e), on regarde quoi ce soir ?" 

Après des heures de dispute, car ni l'un(e) ni l'autre ne sait quoi faire à dîner, dès le moment où il est l'heure de se relaxer, la discorde est d'autant plus grande aussitôt la télécommande dans les mains et la TV prête à être allumée. 

Allez, pas de raison de faire écran à part. On a zappé sur toutes les chaînes, feuilleté tous les programmes TV et admiré toutes les nouveautés de nos sites de streaming préférés, pour vous présenter la série du moment : "Mortel", créée par Frédéric Garcia, réalisée par Simon Astier et Edouard Salier. 

Après avoir fait un pacte avec le diable dans la série "Les Nouvelles Aventures de Sabrina", c'est un nouveau pacte qui se fait dans la nouvelle série fantastique française "Mortel", qui tourne autour du vaudou.

Sofiane, Victor et Luisa sont trois adolescents qui n'ont rien en commun : l'un a perdu son frère et est perturbateur, un est fragile psychologiquement et l'autre est une artiste. Pourtant, un événement va les rapprocher : un pacte passé entre Sofiane et Victor avec Obé, un dieu vaudou. 

La série s'installe sur du rap français - on pense au titre "Mortel" de Koba La D sorti pour la série - et nous plonge dans une ambiance assez sombre qui va vite nous rendre accros.

Sans plus attendre, voici 5 bonnes raisons de s'enfiler les 6 épisodes de "Mortel", disponible sur Netflix depuis le 21 novembre.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Un Stranger Things français 

- 

La série française partage avec la série fantastique américaine une colorimétrie similaire, des tons rouges foncés qui sont ici mélangés à des tons plus fades de la banlieue. Les protagonistes sont également des adolescents, plus âgés de quelques années que la bande d'Eleven et sont exposés à une force obscure dangereuse. 

Bien sûr, rien à voir au niveau des effets spéciaux, mais la série française offre quand même une belle performance visuelle et parle de sujets actuels en profondeur, il ne s'agit pas uniquement de super pouvoirs.

 
Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

2. Des éléments réalistes

- 

Bien que Mortel soit une série fantastique, l'histoire reste crédible et réaliste avec des problèmes de société traités en profondeur. On y retrouve la plupart des thématiques abordées dans les teen-movies : consommation d’alcool, quête d’identité, sexualité.

Mais derrière ces sujets de lycéens, on trouve des sujets plus importants, comme le harcèlement, le suicide, la pédophilie et les agressions sexuelles. Ils sont abordés naturellement, rien n'est forcé ou cliché.  

 

3. Une BO 100% française 

-

Ce qui est intéressant dans cette série, c'est la bande originale française "Mortel" réalisée par Koba La D, jeune rappeur français en train de se faire de plus en plus connaitre. C'est quand même la première fois que du rap français est choisi comme BO pour une série ! Ça casse un peu le tabou sur ce genre de musique encore très critiqué.

La série se pose sur du rap français, des années 90 ou d'aujourd'hui, on a aussi du Aya Nakamura qui passe lors d'une soirée, des sons qui matchent bien avec l'univers de la série et qui accompagne les personnages pendant leurs aventures.

 

4. Un casting au top 

-

Pour réaliser cette série, le réalisateur n'a pas choisi n'importe qui. On découvre ou redécouvre Manon Bresch, vue dans « Plus belle la vie », ou Nemo Schiffman, nommé au César du meilleur acteur 2014 pour son rôle dans « Elle s'en va » (réalisé par sa mère, Emmanuelle Bercot) et finaliste de « The Voice Kids » en 2014, mais également Carl Malapa que l'on a pu apercevoir dans "Engrenages" ou le film "Interrail".

Ces trois jeunes acteurs offrent une très bonne performance, on a eu un réel coup de coeur pour Nemo qui incarne Victor à la perfection. Au début, on le voit comme un bolosse, mais au fur et à mesure, on apprend à le connaitre et on s'attache beaucoup à lui. 

 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

5. On croise les doigts pour une deuxième saison 

- 

Au bout des 6 épisodes de 50 minutes, on a eu le temps de s'attacher aux personnages et à l'univers de la série, on aimerait beaucoup avoir une deuxième saison, peut-être avec plus d'action. Surtout que le réalisateur nous a teasé, en expliquant qu'il savait où emmener ses personnages et qu'il n'avait besoin que du feu vert de Netflix pour tout mettre en place...  

Il faudra encore s'armer de patience avant de savoir si une saison 2 de Mortel verra le jour. Mais si l'on en croit l'engouement du public pour la série sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, on ose espérer que les aventures de Sofiane, Victor et Luisa ne font que commencer... D'ici là, vous aurez tout le temps de binge-watcher la série. Et si vous n'êtes toujours pas tentée, on vous laisse la bande-annonce.