"Chéri, on regarde quoi ce soir ?" 

Après des heures de disputes, car ni l'un ni l'autre ne sait quoi faire à dîner, dès le moment où il est l'heure de se relaxer, la discorde est d'autant plus grande aussitôt la télécommande dans les mains et la TV prête à être allumée. 

Allez, pas de raison de faire écran à part. On a zappé sur toutes les chaînes, feuilleté tous les programmes TV et admiré toutes les nouveautés de nos sites de streaming préférés, pour vous présenter la série du moment : "Unbelievable", la nouvelle série de Susannah Grant qui s'attaque à un sujet sensible. 

Cette série raconte l'histoire vraie de Marie, une jeune adolescente qui se retrouve accusée par deux policiers et ses proches d'avoir inventé son viol. L'affaire a été relatée par T. Christian Miller and Ken Armstrong dans l'article An unbelievable story of rape publié dans The Marshall Project, récompensé par un prix Pulitzer et racontée dans le podcast Anatomy of Doubt, les deux sources principales de la série. 

En parallèle de la vie de Marie, deux ans plus tard, deux détectives à l'autre bout du pays découvrent des similitudes dans leurs enquêtes et se rendent compte qu'elles cherchent le même violeur en série. 

Attention, il se peut que la série soit difficile à regarder pour certaines personnes puisqu'elle tourne autour des traumatismes des victimes. 

Sans plus attendre, voici 5 raisons de regarder la mini-série "Unbelievable"

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Un Mindhunter féminin

- 

Avant d'être une série dramatique, il s'agit d'une série policière. Petit rappel à Mindhunter qui est basée sur des événements réels et qui se tourne également vers un aspect psychologique. Pour en revenir au synopsis, on suit tout d'abord une détective jouée par Merritt Wever, douce et stricte à la fois, qui découvre qu'une autre détective, incarnée par Toni Collette, travaille sur une enquête similaire. On suit leur enquête tout au long de la série. 

 
2. Un sujet sensible actuel

-

Nous vivons dans une ère extrêmement importante. Les femmes victimes de viol osent prendre la parole et le mouvement #metoo est encore énormément présent parmi nous. Cependant, le combat est loin d'être fini et c'est pour ça qu'on a besoin de séries comme celle-là. C'est ce genre d'histoires qui nous pousse à continuer à nous aider entre femmes, à ne plus accepter ce qui nous arrive et à ne plus nous sentir coupables lors d'une agression. 

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail

3. Les femmes derrière Unbelievable

-

Ce qui nous touche beaucoup, c'est le fait que cette série ait été écrite par une femme, Susannah Grant. Sa façon d'amener le scénario, de s'attacher particulièrement à mettre en scène le traumatisme des victimes, notamment celui de Marie, est exceptionnelle. On étouffe avec elle, on ressent son angoisse, sa solitude et son désespoir de ne pas être crue. La jeune Marie, interprétée par l'incroyable Kaitlyn Dever, nous fait ressentir chaque émotion qu'elle joue. Des deux détectives prêtes à tout pour attraper le violeur en série aux victimes qui nous font mal au coeur, toutes les femmes derrière la caméra sont incroyables.

 

4. Une décrédibilisation des victimes 

-

Dans la série, ce qui est le plus dur à regarder, c'est la décrédibilisation des victimes. Voir Marie non respectée par les policiers qui sont censés la protéger nous fait mal au coeur. Suivre sa descente en Enfer lorsque la presse apprend son "histoire" et la voir impuissante, perdre ses relations, son emploi... Le plus dur, c'est savoir que ce cas arrive à plusieurs femmes qui ne sont pas crues, dû à leur passé ou leur réputation. Il est temps de changer ça. 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

 

 5. Une demande de remise en question 

- 

Le fait que la série tourne autour du point de vue de la victime dénigrée est un parti pris. Derrière cette décision scénaristique se cache une véritable demande de remise en question. Afin de ne plus reproduire cette situation dans la série qui est beaucoup trop connue de nos jours, la créatrice demande à ce que les policiers soient mieux formés, qu'ils écoutent mieux les victimes de viol et mettent leurs préjugés de côté. Les victimes ne doivent jamais se sentir jugées ou non écoutées. 

Si vous avez un jour été victime ou si vous connaissez une victime, appelez le 0 800 05 95 95 : SOS Viols-Femmes-Informations. Ce numéro est destiné aux femmes victimes de viol ou d’agressions sexuelles, à leur entourage et aux professionnels concernés. C’est un numéro d’écoute national et anonyme. Il est accessible et gratuit depuis un poste fixe en métropole et dans les DOM du lundi au vendredi de 10 h à 19 h.