"Chéri(e), on regarde quoi ce soir ?" 

Après des heures de dispute, car ni l'un(e) ni l'autre ne sait quoi faire à dîner, dès le moment où il est l'heure de se relaxer, la discorde est d'autant plus grande aussitôt la télécommande dans les mains et la TV prête à être allumée. 

Allez, pas de raison de faire écran à part. On a zappé sur toutes les chaînes, feuilleté tous les programmes TV et admiré toutes les nouveautés de nos sites de streaming préférés, pour vous présenter la série du moment : "Locke & Key".

Alors qu'on pourrait douter de l'originalité de cette série fantastique qui s'impose au milieu de "Stranger Things", "Bates Motel" ou encore "The Haunting of Hill House", l'idée date d'il y a un petit moment, née dans la tête de l’écrivain Joe Hill, qui n’est autre que le fils de Stephen King

Entre 2008 et 2013, l’écrivain (d’horreur, c’est de famille) publiait Locke & Key, une série de comics en six volumes qui raconte l’histoire de l’étrange famille Locke. Une famille en deuil qui part emménager dans leur maison ancestrale, des clés magiques, des enfants qui sont les seuls à pouvoir les trouver et quelqu'un qui cherche à les avoir à tout prix, voilà, ce qui nous attend dans la série.  

En attendant, voici 5 raisons de regarder 'Locke & Key', la série adaptée des comics du même nom, disponible sur Netflix depuis le 7 février.

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Une adaptation réussie

- 

Ce fut un long parcours avant d'arriver à l'écran ! En effet, c'est la quatrième adaptation qui est la bonne, bravo Netflix. Avant la plateforme de streaming, c'était la chaîne "Fox" qui avait commandé un pilote avant d'abandonner le projet. Ensuite, c'est au tour d'Universal Pictures puis de la plateforme Hulu de s'y attaquer sans aller plus loin, par manque de budget et de scénario. 

10 ans plus tard, c'est Netflix qui nous fait découvrir 10 épisodes de la série inspirée par les Comics. Avec l'aide de Carlton Cuse et Joe Hill (déjà impliqués chez Hulu) ainsi que Aron Eli Coleite (Daybreak) et Meredith Averill (The Haunting of Hill House), ils ont pondu une adaptation plutôt bonne, même si moins dark que les comics.

 

2. Une influence Narnia

-

Comme dit précédemment, Netflix s'est éloigné de l'aspect trop violent et gore des comics, pour offrir une série familiale pour tout le monde. Les puristes n'aimeront pas cette nouvelle version qui ne fait absolument pas peur, et où la "méchante" de l'histoire a le même charisme que la sorcière blanche de Narnia. D'ailleurs, cette référence est utilisée par le jeune Bode (prononcé Bôdie) lorsque celui-ci découvre les clés magiques.

On peut appliquer cette même référence pour l'ensemble de cette série qui offre des effets spéciaux très beaux, mais aucune vision d'horreur - les meurtres sont cachés, on voit à peine deux gouttes de sang... Non pas que l'on se plaigne, on apprécie tout de même l'esthétique de la série !

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail
 

3. Un mix teen comedy et fantastique

-

Locke & Key parle de deuil, de traumatismes, de magie, mais aussi de tous les aspects du quotidien un peu cliché des lycéens - entre fille populaire, flirts, embrouilles - on retrouve donc ce mix teen comedy et fantastique, qui s'éloigne des comics et offre ainsi un scénario qui ressemble plus à Netflix, qui atteint plus de monde. La série touche à d'autres sujets plus sérieux, comme l'alcoolisme, l'amnésie... Peut-être un peu trop de sujets différents.

Mais c'est prenant, on cherche toujours à savoir quel sera le prochain problème, ce qui nous accroche à la série. Netflix réussit donc encore une fois à créer du contenu divertissant pour tous.

 

4. Un casting au top 

-

Notre coup de coeur de la série, c'est le jeune Bode, interprété par Jackson Robert Scott (que l'on a adoré dans "Ça"), le plus jeune de la famille Locke, qui porte le scénario sur ses épaules. Il est le seul personnage à ne pas faire de choix stupides - moins que son frère et sa soeur en tout cas. Mais parlons donc d'eux, qui jouent tout aussi bien ! Kinsey, la rebelle, est incarnée par Emilia Jones et Tyler, le grand frère un peu trop protecteur, est joué par Connor Jessup.

On adore aussi le charisme de Laysla De Oliveira, l'ensorcelante "Dame du puits", qui joue le rôle de la méchante à la perfection et Sherri Saum, que l'on a découvert dans la série "The Fosters" et qui interprète ici la voisine très mystérieuse qui cache un lourd secret...

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

 

5. Une saison 2 ? 

- 

On aimerait beaucoup découvrir la suite et on croise les doigts pour que notre cher Netflix n'annule pas cette série prometteuse. D'ailleurs, pour nous teaser encore plus, la scénariste Meredith Averill  a confié à AlloCiné : "La fin de la saison 1 va instaurer une nouvelle dynamique, sur laquelle nous travaillons actuellement avec les scénaristes. Il y a encore des intrigues que nous n’avons pas adaptées. On espère pouvoir les porter à l’écran."

On vous parle de la saison 2, mais si vous n'avez toujours pas vu la première saison, il est grand temps pour vous de la regarder ! Et si ces 5 raisons ne suffisent pas, on vous laisse la bande-annonce qui vous fera craquer.