"Chéri(e), on regarde quoi ce soir ?" 

Après des heures de dispute, car ni l'un(e) ni l'autre ne sait quoi faire à dîner, dès le moment où il est l'heure de se relaxer, la discorde est d'autant plus grande aussitôt la télécommande dans les mains et la TV prête à être allumée. 

Allez, pas de raison de faire écran à part. On a zappé sur toutes les chaînes, feuilleté tous les programmes TV et admiré toutes les nouveautés de nos sites de streaming préférés, pour vous présenter la série du moment : "Sex Education".

Parce qu'on a toutes eu une éducation sexuelle nulle ou carrément inexistante à l'école, on a dû apprendre par nous-mêmes comment fonctionnait notre anatomie et comment ressentir du plaisir avec ou sans partenaire tout en se protégeant - merci internet. Maintenant, on peut dire merci Sex Education, une comédie qui parle de ce sujet tant tabou dans notre société.

On suit l'histoire d'Otis, un adolescent puceau qui vit avec sa mère sexologue, qui a un certain blocage sexuel. Par l'ironie du sort, il se retrouve entraîné par la rebelle Maeve dans la création d'une cellule de thérapie sexuelle clandestine au sein de leur lycée...

Sex Education entre ainsi dans l'intimité de ses personnages (et donc de ses spectateurs et spectatrices) en prenant le parti d'un discours à la fois libre et décomplexant.

En attendant, voici 5 raisons de binge-watcher 'Sex Education' disponible sur Netflix. Pssst, la saison 2 vient de sortir ! 

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1. Parler sans tabou

via GIPHY-

"J'ai remarqué que tu faisais semblant de te masturber", c'est ce que dit la mère d'Otis à celui-ci au début du premier épisode. C'est sur cette phrase gênante qu'Otis fuit pour ne pas entendre la suite, après tout, on a toutes eu peur de LA conversation avec notre mère sur le sexe. 

Bien que le ton de la série soit léger, il accuse quand même une mauvaise éducation sexuelle dans notre société.  Il faut aussi préciser que la série ne prône pas que le sexe, mais plus l'intimité, la communication. C'est une teen série qui arbore ce sujet avec maturité tout en gardant un humour léger et naturel, pour que ce ne soit plus tabou, qu'on puisse en parler librement et bien s'éduquer.

Retrouvez le meilleur de la mode dans votre boite mail
 

2. Un casting british qu'on adore

via GIPHY-

Otis, le personnage principal, est interprété par Asa Butterfield, il joue aux côtés de la brillante actrice Gillian Anderson qui interprète sa mère et d'Emma Mackey, la rebelle.

Notre coup de coeur du casting, c'est Ncuti Gatwa qui interprète Eric, le meilleur ami gay d'Otis. Premièrement, on adore le fait qu'il ne représente pas le cliché du meilleur ami gay secondaire qui laisse place à l'hétéro. Ici, on apprécie son personnage et on espère plus le voir dans la seconde saison. Deuxièmement, on est très touchées par sa relation avec son père, qui aime son fils, mais a peur de le voir grandir dans une société homophobe. Et ensuite, on a détesté qu'il nous fasse pleurer...

 

3. Des problèmes de société abordés

via GIPHY-

Bien que la série est inclusive et met sur un pied d'égalité les hétérosexuels et les LGBT, elle attaque certains aspects de la société. Eric, le meilleur ami d'Otis, est gay. On le voit subir du harcèlement et des agressions à cause de sa sexualité et, malheureusement, ce sont des choses qui arrivent beaucoup trop souvent dans notre société homophobe.  

Il y a aussi le problème de cyber-harcèlement qui est remis en question lorsqu'une photo d'un vagin d'une fille de lycée est envoyée à tout le monde sans consentement. Ce sont des problèmes actuels qui tournent dans les collèges et lycées, et c'est important que la série ait décidé de les aborder. 

rejoignez la communauté Facebook des éclaireuses

 

4. Un humour excellent

via GIPHY-

Les Britanniques sont très forts niveau humour, et on l'a bien ressenti. 

Ce que l'on a apprécié dans l'ambiance de la série, c'est cet humour naturel, pas forcé, presque spontané. L'humour permet de relativiser les problèmes ou difficultés que rencontrent les personnages - pas seulement les ados - et de comprendre que si la sexualité est un domaine sérieux, il faut aussi parfois savoir relâcher la pression à son sujet.

 

5. Peut-on espérer une saison 3 ? 

via GIPHY-

Alors oui, la saison 2 vient de sortir, mais on l'a tellement aimée qu'il nous faut une troisième saison ! On est tellement attachées aux personnages de la série et à cet humour anglais, on a besoin de les revoir. 

En attendant, vous savez ce qu'il vous reste à faire : binge-watcher les deux saisons. Et si jamais vous hésitez encore, on vous laisse découvrir la bande-annonce de la première saison.