Noël. Ce mot vous a toujours fait rêver. Décembre lance le top départ d'un mois plein de magie, de lumières et d'une ambiance chaleureuse. Aussi loin que vous vous en souvenez, vous avez toujours adoré ça.

Les gourmandes bavent devant les menus de fêtes. Les rêveuses, devant les décorations. Les "isolées" sont pressées de passer un moment avec leur famille. Mais quel que soit votre cas : vous avez franchement hâte.

Pourtant, plus les années passent et plus vous voyez cette fête de manière différente. Elle, elle ne change pas. Vous, en revanche, vous évoluez et vous ne voyez plus les choses de la même manière. Vous appréciez autant, mais différemment. 

Nous avons voulu faire le point sur ce qu'était Noël quand vous étiez enfants VS ce qu'est Noël pour vous, maintenant !

Enjoy,

Les Éclaireuses

 

1) La wish-list de cadeaux
Photo : Les Éclaireuses

Lorsque vous étiez une petite fille, le moment de la lettre au Père Noël était un de vos moments préférés. Vous vous perdiez sous des montagnes de catalogues de jouets. Barbie par ci, peluche par là, sans oublier le traditionnel poupon et le jeu de société. Vous aviez toujours une liste bien fournie ! Et vous ne saviez jamais lesquels de ces jouets allaient se trouver sous votre sapin. Depuis le temps, Barbie a fini à la cave et vous ne demandez qu'une seule chose : une enveloppe bien remplie pour pouvoir aller faire les soldes en janvier. Bah quoi ? Au moins tout le monde est sur que votre cadeau vous plaira.

 

2) Les chansons de Noël
Photo : Les Éclaireuses

Jingles Bells, mon beau sapin, douce nuit... Oh oui, vous connaissez vos classiques. Surexcitée autrefois par ces chants plein de cloches, ils vous sortent aujourd'hui par les oreilles. Un peu ça va, après tout vous n'êtes pas un monstre. Mais trop, c'est non ! Vous vous armez d'ores et déjà de boules quies pour protéger vos oreilles du poison en question. 

 

3) Faire le sapin
Photo : Les Éclaireuses

Mi-novembre, vous étiez déjà parée ! "Maman, maman, c'est quand qu'on fait le sapiiiiiiiin?". Une chose est sûre, c'était la course chaque année. Une fois Halloween passé, vous ne rêviez que de ce sapin qui trône au milieu de salon. Évidemment, il n'avait jamais sa place avant décembre. Mais le faire était bien entendu un de vos plaisirs préférés de Noël. Aujourd'hui, vous trouvez toujours ça beau. Mais vous n'êtes plus aussi pressée d'avoir des aiguilles partout par terre à nettoyer constemment. D'ailleurs, vous avez même eu du mal à vous souvenir où vous aviez rangé vos décorations l'année dernière. Oups ? 

 

4) Les films de Noël
Photo : Les Éclaireuses 

Chaque année, ça ne loupe pas. La télé est envahie par les films de Noël. Téléfilms ou dessins animés, tout y passe. Gamine, vous alliez jusqu'à surligner le programme télé pour n'en rater aucun. Barbie à cette heure-ci, Cendrillon à cette heure-là et ce soir ? La course au jouet ! Maintenant que vous êtes adulte, vous avez l'impression d'être envahie. Vous avez beau zapper de chaine en chaine, il y a des Pères Noël partout. Cela dit, il serait peut être un peu hypocrite de dire que tout ça vous horripile. Vous capitulez et passez clairement la plupart de votre temps à regarder la télé pendant vos vacances.

 

5) Voir un Père Noël dans la rue
Photo : Les Éclaireuses

Lorsque vous aperceviez un Père Noël dans un magasin, c'était le court-circuit total dans votre tête d'enfant. Impossible de ne pas aller le voir, de vous asseoir sur ses genoux pour lui débiter votre liste de cadeaux. Photo à l'appui. À aucun moment, vous n'avez été intriguée par l'omniprésence de ces gros barbus un peu partout dans la ville. Ah la naiveté de l'enfance ! Désormais, vous ne faites que plaindre ces pauvres hommes condamnés à transpirer dans des costumes à longueur de journée rythmées par des cris d'enfants en demande permanente.

 

6) Les menaces des parents sur le fait qu'il ne passera pas
Photo : Les Éclaireuses 

Elle était la menace ultime de la fin d'année ! "Tu sais, si tu n'es pas sage, je vais le dire au Père Noël et il ne t'apportera pas tes cadeaux". L'effet était immédiat : soit vous étiez droite comme un piquet, balançant des "pardon maman" à tout bout de champs, soit vous hurliez aussi fort que possible, larmes aux yeux, comédienne dans l'âme. Hors de question pour vous de ne pas avoir Barbie Reine des fées sous le sapin. Tandis qu'aujourd'hui, quand votre tendre maman répète cette phrase magique, c'est le fou rire qui vous guette. Le Père Noël, c'est le banquier c'est ça ?

 

7) Faire des cadeaux
Photo : Les Éclaireuses

L'avantage d'être un enfant, c'est tout de même de se permettre de faire des cadeaux sans se ruiner : dessins, colliers de pâtes, poèmes, bracelets en perles. Pas de doute, vous étiez bien avantagée. Si seulement, cela pouvait toujours être le cas. Maintenant, vous voilà obligée de trouver un petit boulot pour faire des cadeaux aux gens que vous aimez, vous crever à trouver de bonnes idées pour chacun d'entre eux et vous battre avec la ville entière au moment de faire les magasins. Les achats de Noël, en voilà un vrai sport ! 

 

8) Se retrouver en famille 
Photo : Les Éclaireuses 

Vous gardez toujours un très bon souvenir de ce repas de famille annuel : vous étiez réunie avec vos soeurs, frères, cousins et cousines. Vous trépigniez d'impatience d'avoir vos cadeaux ou faisiez des hypothèses loufoques sur la venue du père noël. Adulte ? Obligée d'aider à préparer le repas, à débarasser la table et à supporter les conversations rasoires des membres de votre famille. Même si vous les aimez beaucoup, vous regrettez presque de ne pas être assise à la table des enfants ! 

 

9) Le repas du réveillon 
Photo : Les Éclaireuses

Avant, personne ne vous contraignait à rester à table et vous finissiez la plupart du temps à regarder un dessin animé à la télé avec les autres enfants présents. Aujourd'hui, vous devez supporter les blagues nulles de votre oncle Marcel et ne faire aucun commentaire sur le bruit que fait votre grand mère lorsqu'elle gobe ses huitres. Votre nouvelle alliée ? La bouteille sur la table. Si vous y avez gagné une chose, c'est le droit de picoler un peu pour supporter tout ça. 

 

10) Le matin de Noël
Photo : Les Éclaireuses

S'il y a bien un matin où le réveil n'avait pas besoin de sonner, c'était bien celui-là ! Debout, aux aurores, vous hurliez comme une dératée dans toute la maison pour que tout le monde se lève pour l'ouverture des cadeaux ! La matinée vous semblait bien courte. Alors que depuis vos 15 ans, vous dormez jusqu'à midi et vous vous réveillez avec une gueule de bois à cause du champagne de la veille. Noël, vous dites ? Et bien, c'est un jour férié non ? Qu'on vous laisse dormir !